Accueil / Politique / Quel cadeau !

Quel cadeau !

Jour après jour on se rend compte que François Fillon est de plus en plus loin des Français, qu’il est totalement déconnecté de la réalité, de la vraie vie.

Recevoir pour près de 50 000 euros de cadeaux d’un ami, des costumes sur-mesure, ce n’est pas banal.

Pourtant, François Fillon ne s’en rend pas compte en annonçant « un ami m’a offert des costumes, et alors ? »

C’est surprenant pour un homme qui aimerait gouverner la France, d’être aussi loin de la vraie vie. Est-il au courant, que personne, sauf lui, n’a d’amis qui offrent de tels cadeaux ?

C’est du même niveau de bêtise que Jean-François Copé et ses pains aux chocolats à 10 ou 15 centimes.

Des gens qui sont loin, très loin des réalités, de la vie de tous les jours. Je crois qu’en dehors des Maires des villages, qui vivent comme tout le monde, qui travaillent en dehors d’être Maire, qui savent la valeur des choses, qui font face aux problèmes de tous les jours, qui font leurs courses,… mais tous les autres ignorent tout et c’est ça qui nous gouverne !

François Fillon en déclarant qu’un ami a le droit de lui offrir des costumes, ne se rend pas compte de l’énormité du cadeau. Au fait, qu’accorde-t-il comme faveurs en échange de pareils cadeaux ?

Je ne sais pas si vous avez fait attention, mais qu’il n’y a pas que les costumes, à son poignet, il a une superbe montre, pas une montre achetée quelques euros sur les marchés. Probablement une montre de luxe qui ami a dû lui offrir !

Toutefois, ce qui est beaucoup plus grave est que François Fillon avait l’image d’un homme intègre, prêt à critiquer la moindre dérive. En 2016, au sujet de Nicolas Sarkozy, qui allait être candidat à la primaire de la droite et qui risquait une mise en examen, François Fillon avait dit « Qui imagine le général de Gaulle mis en examen ? ». Or, c’est ce qui risque fort de lui arriver le 15 mars. Mais, il ne se retirera pas, il l’a déjà annoncé « urbi et orbi ».

Et en plus de toutes ses affaires, François Fillon n’arrive même pas à tenir ses troupes, en témoigne cette caricature nauséeuse d’Emmanuel Macron, digne des pires moments de l’antisémitisme Nazi. Même si cette affiche a été retirée, elle a existé, il y a des gens capables de l’imaginer et de la concevoir dans son équipe de campagne. Ils ne recommenceront pas, mais ils n’en pensent pas moins.

La question que je me pose : est-ce qu’aujourd’hui, en ayant découvert que François Fillon est tout sauf l’honnête homme donneur de leçon, serait-il sorti premier de la primaire de la droite et du centre ? L’organisation de ces primaires est une fausse bonne idée. Il faut que les partis politiques désignent en interne leur candidat, en se donnant la possibilité d’en changer, en cas d’erreur de casting.

Aujourd’hui, François Fillon a la légitimité d’une élection du passé et surtout il a l’argent pour le financement de sa campagne. Les républicains sont pieds et poings liés.

Il est trop tard, dans une quarantaine de jours, nous allons voter et nous retrouver avec un second tour Macron/Le Pen !

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com