Accueil / Faits d'actualité / Que peut faire Emmanuel Macron ?

Que peut faire Emmanuel Macron ?

Avoir peur ou pas ?

Avoir peur ou pas ?

La violence a atteint son paroxysme Samedi dernier, pas seulement à Paris, nombre de villes de province ont été touchées.

Bien entendu, il y a des casseurs infiltrés parmi les manifestants, mais également des manifestants qui exaspérés de ne pas être entendus deviennent violents. Certainement, à un moment donné c’est leur unique moyen d’expression.

En Mai 68, on ne peut pas imaginer que toutes les dégradations furent le fait de casseurs, non c’était des manifestants qui exprimaient leur « ras-le-bol », indique aujourd’hui.

Malgré les violences, il ressort dans plusieurs sondages que les Français continuent à soutenir le mouvement des gilets jaunes sur ses attentes.

Bien entendu, des symboles de la France ont été touchés, tel que l’Arc de Triomphe à Paris. C’est triste et inadmissible, mais c’est le risque dans ce type de mouvement qui n’est pas une manifestation telle que les organisent les syndicats.

Une manifestation standard, ce sont des manifestants, qui se retrouvent à un point A et qui vont – simplement – rejoindre un point B, sur un parcours organisé et prévu par avance.

Avec les gilets jaunes, ce n’est pas ça. Ce sont des électrons libres qui se donnent rendez-vous à un endroit, sans but de défiler, mais de manifester.

Sans aucune volonté de voir approcher les partis politiques ou les syndicats. C’est curieux d’entendre Jean-Luc Mélenchon tenter de récupérer le mouvement, alors qu’il a eu à plusieurs reprises des fins de non-recevoir.

Le Premier ministre et le ministre de l’intérieur avaient l’air totalement dépassé par ce qui s’était produit. Mais, pouvaient-ils l’éviter. Probablement pas.

Les forces de l’ordre sont là pour canaliser les manifestants, calmer les ardeurs des plus violents, mais face à un tel déchaînement, que peuvent-ils faire ? Ils ne peuvent pas ouvrir le feu sur les manifestants. Alors, il y a de la casse, inévitable entre les ultraviolents qui infiltrent le mouvement et certains gilets jaunes qui deviennent violent.

Le président Macron, dit qu’il ne faut pas réagir à chaud. Sur le fond, il a raison. Mais, pour agir de manière préparer, il aurait fallu qu’Emmanuel Macron soit plus attentif à ce qui se passe, aux attentes des Français, qui veulent simplement pouvoir vivre dignement.

Lorsque l’on écoute les revendications, il n’y a rien de luxueux et d’extravagant.

Mais, le président a continué à dérouler, comme si de rien n’était, notamment sur ses augmentations des taxes.

Il est peut-être trop tard, mais il devrait – à chaud – faire machine arrière. Car – a priori – les gilets jaunes se donnent rendez-vous pour un 4ème Samedi à Paris (et dans d’autres villes). Proclamer l’État d’urgence et envoyer l’armée n’est pas la solution.

Rappelons, que le Général de Gaulle en Mai 68, était parti à Baden Baden voir le général Massu avec l’objectif de faire entrer les chars dans Paris. Heureusement, il ne l’a pas fait. Emmanuel Macron ne va tout de même pas faire cela.

Aujourd’hui, pour calmer le jeu, supprimer les dernières augmentations des taxes et annuler les prochaines, n’est plus suffisamment. Il y a une rupture entre le Président Macron et les Français.

La Vème République, sauf cas de haute trahison, ne permet pas la destitution du président. Le Général de Gaulle a dû considérer que celui qui serait à la tête de la France aurait suffisamment de grandeur pour savoir s’il était temps de poser une question de confiance aux Français.

Ce qu’à fait Charles de Gaulle en 1969 et son référendum raté, il a démissionné le jour même.

Aujourd’hui, Emmanuel Macron devrait poser la question de confiance aux Français, en prononçant la dissolution de la chambre. Et fonction du résultat, en tirer les conclusions qui s’imposent.

Mais, il peut s’accrocher à son mandat et rester jusqu’au bout… sauf si la situation devenait insurrectionnelle… alors….

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.