Réflexions

QSI et le PSG ont passé la vitesse supérieure dans la course à la Ligue des Champions cet été

Arrivé dans la capitale en 2011, le Qatar a investi en masse pour faire grandir le Paris Saint-Germain. Forcément, ce « soft » power est très critiqué par les supporters français, hors Paris, puisque le PSG a des moyens illimités pour renforcer son équipe. Et cet été, le club de la capitale a frappé fort avec un mercato XXL avec un objectif clair : avoir enfin une équipe parfaitement construite pour soulever la Ligue des Champions !

On le sait, le Qatar veut profiter du football, le sport le plus populaire et médiatisé au monde, pour améliorer son image. Le richissime pays du Golfe, qui peut compter sur des moyens immenses grâce au pétrole et autres minerais, souhaite devenir une place forte dans le monde et utilise le soft power pour améliorer son image. Ainsi, en 2011, QSI, l’acronyme de Qatar Sports Investments, a déboulé dans la capitale française pour racheter le PSG et transformer le club de la capitale en l’un des plus gros clubs au monde. Dix ans plus tard, le chemin parcouru est immense puisque Paris est devenu le club français le plus titré dans l’Hexagone, mais un trophée manque encore en vitrine : la Ligue des Champions.

Après avoir enchainé plusieurs échecs cuisants en quart de finale ou en huitième, le PSG est en nette progression ces deux dernières années. Comme un symbole, cette montée en puissance parisienne correspond aux présences de Neymar dans le groupe, qui a enfin été débarrassé des blessures récurrentes au mois de février. Finalistes en 2020 après le Final-8, les Parisiens ont échoué la saison passée en demi-finale après deux défaites face à Manchester City. Si loin mais en même temps si proche du but, le PSG a passé une étape supplémentaire cet été avec le mercato puisque les deux matchs contre Man City ont révélé les lacunes parisiennes : des latéraux beaucoup trop faibles pour le très haut niveau.

Ainsi, cet été, Paris a sorti le chéquier pour s’offrir deux cracks mondiaux. Dès le mois de juillet, Achraf Hakimi a été recruté par Leonardo, le directeur sportif parisien. Transféré en provenance de l’Inter Milan, le latéral droit marocain, réputé pour être l’un des plus gros espoirs à son poste, a couté 60 millions d’euros mais s’est déjà montré indispensable à l’équipe. Rapide, technique et très intelligent dans ses déplacements, le Lion de l’Atlas impressionne et fait clairement la différence comparée à Alessandro Florenzi l’an passé. Côté gauche, le PSG a négocié le prêt avec option d’achat de Nuno Mendes (19 ans), en provenance du Sporting. S’il a disputé qu’une seule saison avec les pros, le Portugais a clairement un grand avenir au poste de latéral gauche. En plus d’avoir sécurisé les postes d’arrière gauche et droit, le PSG s’est offert Sergio Ramos, Gianluigi Donnarumma, Georginio Wijnaldum et surtout Lionel Messi ! Forcément, après ce recrutement XXL, le statut du PSG a clairement changé.

D’après les paris disponibles sur la Ligue des Champions, le PSG est désormais le favori pour soulever la coupe aux grandes oreilles avec une cote de 5,00, tout comme Manchester City. D’ailleurs, Citizen et Parisiens s’affronteront deux fois en phase de poules, l’occasion pour les Parisiens de se tester face à un prétendant au titre. Le PSG n’a jamais été aussi proche de gagner la Ligue des Champions mais n’a jamais eu, dans le même temps, autant de pression !

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page