Accueil / Pourquoi / Punir ou éduquer ?

Punir ou éduquer ?

Face à un comportement délictuel, il y a 2 possibilités, soit punir (c’est ce qui semble le plus logique), soit éduquer pour que le comportement redevienne normal.

Le problème est que trop souvent, ceux qui se font prendre, n’acceptent et ne comprennent pas les amandes et/ou condamnations qui vont avec.

Je veux tout simplement parler des délits routiers.

En plus des contrôles des forces de l’ordre et de la famille de radars, l’un des modèles les perfectionnés, les voitures radars capables de verbaliser en roulant, vont être confiés au privé pour augmenter le nombre d’heures de présence sur les routes et le nombre de contrôles.

Certains commencent à protester, en indiquant que de les confier au privé a un objectif commercial, faire du chiffre d’affaires en verbalisant les automobilistes. Nombre d’automobilistes considèrent tous les radars (vitesse, feu rouge, ..) comme étant des « pompes à fric ».

Il faut réfléchir avant d’estimer que les radars sont des « pompes à fric ». Un automobiliste qui ne dépasse pas la vitesse autorisée, qui ne téléphone pas en conduisant, qui porte sa ceinture de sécurité, qui ne colle pas la voiture qui le précède, en fin de compte qui respecte … le Code de la route … ne risque pas d’être verbalisé, quel que soit le type de radar et qui le fait fonctionner.

Mais, voilà, le problème est que l’automobiliste se croit dans la toute-puissance dès qu’il a un volant entre les mains (certains disent que la voiture, la moto serait un objet phallique).

Il y a un dessin animé court métrage de Walt Disney, entre le piéton un homme aimable et sa transformation dès qu’il monte dans son véhicule et devient un chauffard de la pire espèce.

Le problème, du non-respect du code la route n’est pas seulement le non-respect de la loi, c’est surtout la mise en danger de la vie d’autrui et du conducteur lui-même.

Alors, faut-il punir ou éduquer ? Tous les automobilistes sont éduqués, lors du passage du permis de conduire et pourtant, même sur leur voiture et seulement 6 points, le respect du Code de la route est approximatif.

Alors, j’ai l’impression, qu’il n’y a pas d’autres solutions que de punir les automobilistes qui ne respectent pas le code la route et d’espérer que la peur de perdre des points sur son permis et de payer une amende les conduisent à être raisonnable.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com