Accueil / Politique / Primaires de Les Républicains et impact climatique

Primaires de Les Républicains et impact climatique

paris1805Je sais bien que Nicolas Sarkozy tient énormément au vote avec des petits papiers que l’on met dans une urne, puis petit papier que l’on compte à la main.

Soit, il a des intérêts politiques à faire cela, soit (comme son ignorance de l’existence du Bon Coin) il ignore l’existence de la communication électronique.

En tous les cas j’ai appris avec étonnement (pour ne pas écrire autre chose) que Les Républicains organiseraient leur primaire pour désigner leur candidat à l’élection présidentiel de 2017 par un vote avec des bureaux de votes physiques et des bulletins en papier, pour territoire français mais également pour les Français vivant à l’étranger (sauf exception pour ces derniers).

Outre le fait que ce mode de vote est totalement ringard et d’un autre temps, j’aimerais bien que quelqu’un évalue l’impact sur la planète, le nombre de tonne de CO2 qui seront émis pour cette élection interne.

Pour le déroulement d’un vote physique, il y a notamment :

– les bulletins de vote et les enveloppes (du papier, de l’encre, du transport, …)

– le déplacement de ceux qui votent (en dehors d’être voisin d’un bureau de vote, nombre d’électeurs utiliseront leur voiture)

Je ne dis pas que le vote électronique, par internet, n’émet pas de CO2, les ordinateurs, les serveurs, le réseau internet exige de l’énergie. D’ailleurs, j’avais lu qu’une simple question posée à un site comme Google consommait autant d’énergie que celle nécessaire pour chauffer un tasse avec de l’eau.

Je suis certains qu’un vote par internet émet moins de CO2 qu’un vote physique en papier.

Il suffirait, pour ceux qui n’ont pas d’accès à internet, que les permanences de ce parti politique soient ouvertes le jour du vote pour leur permettre de voter en utilisant les ordinateurs de la permanence.

Mais, non tout est organisé à l’ancienne avec des urnes et des bouts de papiers. Peut-être pour limiter le nombre de votant, et que cela aura une incidence sur le résultat. Un biais qu’il serait intéressant d’évaluer. Il est probable qu’un nombre important de sympathisants Les Républicains pourraient voter, si cela était simple, mais ils ne le feront pas en étant obligé de se rendre physiquement dans un bureau de vote.

Dans la réalité, cela n’a aucune espèce d’importance, car seul une poignée de Français désigneront le candidat de Les Républicains, une goutte d’eau par rapport au nombre d’inscrit sur les listes électorales. C’est juste de la démagogie et cela évite une bagarre en internet pour savoir qui pourra briguer le trône de France pour les 5 prochaines années.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.