Accueil / Politique / Pouvait-il en être autrement ?

Pouvait-il en être autrement ?

Lorsque l’on croit que c’est terminé et bien non, ça continue, mais en toute bonne logique c’était la seule issue possible.

Hier, mardi 28 mars, Pénélope Fillon était convoquée par les juges et après une journée d’audition, elle ressort mise en examen pour complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d’abus de biens sociaux et recel d’escroquerie aggravée.

Son mari, François Fillon est mis en examen pour des faits similaires (mais le mot « recel » rendant les faits moins graves), sans oublier la mise en examen de Marc Joulaud (l’ex-supplément de son mari à l’Assemblée).

Pénélope Fillon est l’autre bout de la chaîne, sa mise en examen est moindre, elle est accusée de « recel ».

Elle ne pouvait pas ignorer l’existence des contrats, les sommes perçues,… sauf à expliquer qu’elle n’était au courant de rien. Ce qui n’aurait pas de sens, c’est une femme intelligente, son mari ne pouvait pas imaginer un montage l’impliquant sans qu’elle soit au courant.

En toute bonne logique, il n’était pas possible que son mari soit mis en examen et qu’elle ne le soit pas pour recel.

Si hier, les juges ne l’avaient pas mises en examen, les mises en examen de François Fillon et de Marc Joulaud n’avaient plus aucun sens. Cela signifiait que Pénélope avait réussi à démontrer aux juges la réalité de son travail. Et comme tout travail mérite salaire, il n’y avait plus de détournement de fonds, d’abus et autre.

Ce n’est pas le cas, les juges ont mis en examen Pénélope Fillon. Attention une mise en examen ne signifie pas la culpabilité, mais qu’il y a un doute à éclaircir et qu’il faut aller plus loin et probablement passer par la case tribunal.

Ça peut se terminer en « non-lieu », c’est simplement un abandon des charges, qui ne prouve pas l’innocence.

Ou bien, à l’issue du procès, en « relaxe » qui prouve l’innocence.

L’affaire Fillon se poursuit, la justice n’a pas abandonné et classé le dossier.

Si François Fillon était élu le 7 mai, alors il bénéficie de l’immunité durant 5 ans, mais pas sa femme pourrait passer en justice.

Ça serait le gag !!!

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com