Accueil / Réflexions / Pour qui ?

Pour qui ?

300 000 emplois créés entre juin 2016 et juin 2017, sans doute l’effet de l’impérieux commandeur.

Ce dernier bénéficie de l’impunité, c’est-à-dire que personne ne peut l’attaquer en justice sauf trahison, voire faits de guerre.

Peut-on qualifier de tel l’acte de garde vue comme pour un vulgaire malfaiteur terroriste vis -à-vis d’un journaleux ayant eu l’audace de pénétrer dans ce qui n’est même pas chez lui à moins de croire que toute propriété publique lui appartienne.

Mais, juste retour des choses, il va morfler en Isf.

Girouette aux vents maudits des États unis d’Amérique, leur sublime du suffrage gagné aux régions et non aux voies se rappelle à nos bonnes âmes en peine qu’il existe bel et bien.

Une bonne chose, c’est que l’on a plus à l’inventer, aux journalistes qui l’ont créé de se mirer droits leurs yeux.

Et voilà t-y pas le brave homme sénile revenir sur une vieille affaire du week-end dernier remettant en cause la seule vraie responsabilité des blancs qui n’aiment qu’eux et surtout pas les noirs, négros et nègres pour ne pas dire négresse.

Il régresse le petit père des petits peuples blancs à moins que ce n’est qu’une question d’équilibre personnel pour mieux supporter la fausse alerte d’avec son voisin jauni nordiste. Mais qu’elle n’est pas belle cette Amérique-là.

Le grand père Elvis, s’il était encore, ailleurs que dans les mémoires, se presserait de leur faire entendre raison.

Lui se déhanchait au gré de la musique, l’autre retourne sa veste au gré des humeurs matinales.

Y en une, grande gueule avant, maintenant et pour toujours, on s’en doute, à son grand âge on ne change pas, qui demande aux jeunes affectés de la perte de leur 5€ d’Apl de ne plus pleurer car il n’y a pas de quoi.

C’est vrai, quoi, c’est une mesurette à la mords moi le ….

Il aurait mieux valu faire mieux, les supprimer complétement ces aides aux logements.

Il est bien plus profitable d’aider l’accession à la propriété, d’autant plus qu’avec le temps si le plancher de l’Isf ne change pas…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*