Techno.

Pour éviter un désastre informatique : PCA et PRA

Que l’on aime ou que l’on n’aime pas l’informatique, aucune entreprise ne peut fonctionner sans elle.

L’informatique va permettre de gérer les fichiers clients, fournisseurs, les factures, les paies, permettre d’archiver des courriers, des feuilles de calculs, des images, des photos, … dans l’industrie piloter la fabrication.

Les entreprises sont, de fait, totalement dépendantes de l’informatique.

Or, l’informatique n’est pas infaillible, les serveurs informatiques peuvent être victimes d’une attaque type virale ou Ransomware, ou bien d’un sinistre physique tel qu’un dégât des eaux ou un incendie.

Dans tous les cas de figure, il ne faut pas se dire « mon informatique est protégée et robuste, ce genre de sinistre ça n’arrive qu’aux autres ». Il faut se préparer au pire en espérant qu’il n’arrive jamais.

D’où l’intérêt d’avoir 2 approches en cascade.

Un PCA, c’est-à-dire un Plan de Continuité d’Activité. Celui-ci va permettre, en cas d’arrêt total de l’activité, d’avoir accès à un minium de services informatiques, même si c’est de manière dégradée. Ce qui a permis à une des filiales de Bouygues, victime d’un Ransomware, il y a quelques semaines, de ne pas être totalement bloqué.

Le PCA va permettre la mise en œuvre du PRA sans stress, l’entreprise ayant des ressources informatiques a minima lui permettant de ne pas être à l’arrêt.

Puis, on parle du plan de reprise d’activité, le PRA qui va permettre d’analyser la situation, pour une remise en service progressive de tous les systèmes informatiques de la société. Soit, dans un premier temps, dans un site de secours, soit sur le site où se trouve le centre informatique. Tout dépend de la nature du sinistre. Si c’est une attaque logicielle, la reprise peut être faite sur le site lui-même, si c’est – par exemple – un incendie, la reprise doit être faite sur un site de secours.

Pour être certains de son PCA et/ou PRA, il faut organiser des simulations de sinistre pour voir comment se déroule la mise en place opérationnelle des plans de continuité et/ou de reprise. C’est similaire aux exercices d’évacuation incendie dans les immeubles de bureaux.

Tags

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer