Accueil / Photos / Pour éviter de bouger : le trépied

Pour éviter de bouger : le trépied

trespied0505Pendant très longtemps les appareils photo n’avaient pas d’électronique et encore moins d’informatique.

Il n’y avait même pas de système de mise au point automatique.

Aujourd’hui que ce soit les smartphones ou les appareils photo, même les plus simple, ont tous la mise au point automatique même si elle peut créer quelques mauvaises surprises, mais également des systèmes de stabilisation (numérique) pour éviter le « bougé » durant la prise de vues.

Il arrive que des photos soient floues, Malgré une mise au point parfaite et des personnages qui prennent la pose, à cause du photographe qui n’a pas su tenir son appareil photo de manière stable. Car l’anti-bougé ne permet pas de faire des miracles.

Même s’il y a de nombreuses techniques pour éviter de bouger durant la prise d’une photo, comme de retenir sa respiration, il y a beaucoup plus simple : l’utilisation d’un trépied.

Il existe de nombreux modèles, des professionnels – à 3 pieds – très lourds à transporter et pas utiles pour des photos de vacances, des légers tout petits une fois repliés, des très simples à un seul pied, mais également des tout petits trépieds qui font moins de 20 centimètres de haut et qu’il faut poser sur une table ou autre support.

L’intérêt de ces objets est que l’appareil photo est fixe, il ne reste qu’à régler le trépied pour bien cadrer ce que l’on veut photographie et .. à déclencher.

Mais, il y a un petit problème : il ne faut pas se tromper dans le choix du trépied.

Traditionnellement, ils ont une fixation qui se fait pas vis, tous les appareils photo ont un trou fileté en dessous et ce filetage est standard depuis des décennies.

Sauf, que les smartphones n’ont point ce filetage.

Les fabricants de pieds ne manquant pas d’imagination, on conçut des fixations sous la forme de pince à 4 branches qui va tenir – peut comme les doigts d’une main – le smartphone.

Il ne faut pas se tromper lors du choix de cet accessoire qui est indispensable et qui permet d’éviter les photos floues … à cause du photographe.

Comme toujours, le mieux est l’ennemie du bien, aussi choisissez un modèle simple à utiliser, que vous transporterez facilement, sinon il restera au fond d’un placard à prendre la poussière et vos photos continueront à être floues.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Un commentaire

  1. bonjour,

    un trépied à une branche s’appelle “monopod”… Un des flous de bougé le plus fréquent, c’est l’utilisation d’une vitesse d’obturation inférieure à la focale utilisée… en d’autres termes, si la focale utile est de 200mm, la vitesse doit être de 1/200° S MINIMUM.
    Par ailleurs, le stabilisateur ne doit pas être utilisé pour éviter le bougé, mais plutôt pour permettre la prise de vue dans des conditions lumineuses limites (sans utilisation du flash).
    Avant l’utilisation d’un trépied, vérifiez si vous ne pouvez pas agir sur la sensibilité en Iso du capteur..
    Réservez l’utilisation du trépied pour:
    – les panoramiques
    – les photos Hdr
    – l’utilisation d’une grande focale
    – la prise de vue dans des conditions de lumières faibles.

    Et…apprenez à tenir un boitier lors de votre prise de vue..
    A+
    Jean-Claude Barousse

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*