Accueil / Réflexions / Plus rien n’est vrai et tout est faux

Plus rien n’est vrai et tout est faux

Je pensais connaitre, à peu de chose près la géographie de mon continent, l’Europe et notamment ses principaux fleuves – notamment – le Danube et le Rhin, que j’ai vu à diverses reprises et à divers endroits.

Le Danube

J’ai voulu voir le Danube bleu, qui prend sa source en Allemagne, dans la Forêt Noire et qui coule à Vienne, en suivant le conseil de monter sur le Kahlenberg, qui domine la ville, par temps ensoleillé.

En bas, en ville il est gris, mais on peut le voir bleu, depuis le haut de la montagne, quand le soleil se reflète dans l’eau.

Je n’ai pas eu cette chance, il faisait beau, mais il était toujours gris et je l’ai laissé continuer sa route, en direction de Bratislava et de Budapest.

En fait, le fleuve que j’ai vu couler à Vienne et ailleurs ne devait pas être le Danube puisque j’ai lu dans le Monde du 10 juillet que Strasbourg réinvestit ses anciennes friches portuaires le long du Danube.

Ecoquartier du Danube

Il est question d’y édifier l’écoquartier du Danube se couvrant de bâtiments innovants à basse consommation énergétique.

Il faut croire que le Danube, après avoir pris sa source en Suisse, dans le Canton des Grisons, passe par Strasbourg, à la place du Rhin et non pas le Rhin, ce qui est géographiquement, n’est pas impossible.

Mais alors, qu’est-il advenu du Rhin, je l’ai vu sortir tumultueusement du lac de Constance et passer par les pittoresques chutes du Rhin à Schaffhouse, qui se situent d’ailleurs non pas à Schaffhouse mais à deux kilomètres en aval, à Neuhouse, avant de poursuivre sa route en direction de Bâle.

Schaffhouse

Schaffhouse est également connu pour sa manufacture de montres, la plus ancienne de la confédération croit-on savoir.

Je suis l’heureux propriétaire de l’une de ses montres, une montre automatique que je dois remonter tous les soirs à la main, malgré deux interventions à l’usine, qui n’y ont rien changé, sans doute par manque de chance.

Un de mes anciens amis, qui a quitté ce monde, avait l’habitude de dire « cela ne peut pas être vrai ».

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*