Accueil / Politique / Le Pen ou Macron président… Le jour d’après !

Le Pen ou Macron président… Le jour d’après !

Au rythme actuel, si François Fillon ne se retire pas (certains commencent à le comparer à une voiture qui fonce vers un mur et klaxonne pour que le mur dégage de sa route) on va se retrouver avec un second tour Macron/Le Pen.

Je m’interroge, que se passera-t-il le jour d’après ?

En France, même si le président de la République a des pouvoirs importants, il ne peut pas gouverner seul.

Il a besoin d’un Premier ministre et d’un gouvernement, jusque-là, ce n’est pas un problème, que ce soit Marine Le Pen ou Emmanuel Macron, ils peuvent former sans difficulté un premier gouvernement, dès leur arrivée à l’Élysée.

Seulement, un président + un gouvernement ce n’est pas suffisant, il y a une autre étape : l’Assemblée Nationale.

Et oui, quelques semaines après, nous serons appelés à élire nos Députés. Quelle couleur aura la nouvelle chambre ? Plutôt bleue ou plutôt rose.

Prenons le cas, le plus simple Emmanuel Macron. C’est vraiment l’électron libre, un produit fabriqué par le président Hollande et qui lui a échappé.

Est-il de droite, de gauche ou du centre ? Non, il est nulle part, il est simplement opportuniste.

Je crois que s’il était élu le 8 mai prochain, pour son premier gouvernement, il prendra la température et tentera de le former compatible avec la future chambre. Le poussant à des retouches, une fois la chambre élue. On se retrouvera avec un gouvernement bleu/rose ou rose/bleu et un fonctionnement de la France dans une coalition ne donnant pas grande possibilité au président Macron.

Mais, si le 8 mai, Marine Le Pen est élu présidente de la république, là le cas sera beaucoup problématique… pour elle. Elle formera un premier gouvernement bleu marine, là je n’en doute pas un instant.

Toutefois, les Français ne lui enverront pas une chambre marine, de toutes les manières l’autre chambre, le Sénat n’est pas bleu marine.

Au contraire, on se retrouvera probablement avec une chambre plus rose qu’avec Emmanuel Macron président, une sorte de réaction au bleu marine.

Il ne faut pas oublier que l’élection des Députés est locale, les politiques de droite et de gauche ont de solides implantations régionales, avec un mouvement de balancier entre le rose et le bleu. Mais, il n’y a pas de tissu régional bleu marine, d’ailleurs Marine Le Pen aura du mal à avoir des candidats… sérieux partout en France.

Résultat, Marine Le Pen se retrouvera, quelque semaine après son installation à l’Élysée avec une Assemblée l’obligeant à être en cohabitation et à nommer un Premier ministre rose ou bleu.

La présidente le Pen pourra ranger son programme au fond d’un tiroir et se contenter de regarder, d’être spectatrice chaque Mercredi du Conseil des ministres sans pouvoir décider. Un bien triste quinquennat.

Comment éviter ces 2 de situations : coalition ou cohabitation dès le premier jour ?

Aujourd’hui, clairement François Fillon est foutu, sa campagne ne décolle pas. Bien entendu, on le voit serrer quelques mains, se faire applaudir, ce n’est pas compliquer lors de ses déplacements de faire venir une poignée de gens qui jouent les sympathisants. Mais, ça ne sert à rien.

Après le quinquennat calamiteux de François Hollande, par le mouvement de balancier, l’Élysée devait revenir à la droite traditionnelle. François Fillon a été très bien élu lors de la primaire. C’était sans compter l’affaire Pénélope, les médias et l’opinion publique ont mis hors-jeu le candidat de la droite et du centre.

Même s’il n’existe pas de plan B, dans l’intérêt de son parti, François Fillon doit se retirer et Les Républicains trouveront un candidat (la nature a horreur du vide), sinon nous aurons un second tour Macron/Le Pen.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*