Accueil / Réflexions / Pelouse foulée

Pelouse foulée

Je croyais au départ qu’il s’agissait d’individus, sympathiques au demeurant, faisant partie d’une secte écologiste d’autant plus que l’on me disait qu’ils passaient leurs temps libres quasi tout le temps sur des pelouses plus ou moins vertes selon la bonne volonté de dame nature et plus souvent de jardiniers affectés à la tâche.

Mais, la puce m’a été mise à l’oreille qui me grattait de plus en plus me laissant entrevoir une erreur de perception.

Comment une secte pouvait-elle déplacer autant de monde avec autant d’enthousiasme dans un endroit si éloigné de leur contrée habituelle même si la tenue de l’uniforme était de vigueur.

Non c’était juste le petit poucet qui s’en allait à la rencontre de l’ogre dont la tanière de ce dernier était capitale.

Ces joyeux lurons allaient accepter se faire manger tout cru en espérant bien pouvoir taper dignement dans le ballon rond offert sur pelouse de stade de France ; puisque de football il s’agissait bien.

Ainsi donc voici des petits gars qui risquent de ne plus pouvoir prendre la nationale gravir l’autoroute qui mène à la capitale du pays, bien entendu, mais surtout du foot national affronter le 1er de la 1ère division qui fait même peur aux autres européens sans pouvoir toutefois se hisser au niveau fermé des tout meilleurs dont, tout de même et cocorico, certains chefs de bande sont de France même si c’était dans un temps éloigné.

Ce petit poucet, donc, pour arriver à piétonnier la pelouse magique, avait du auparavant nous débarrasser de 2 petits grands de la 1ère division, ce qui était déjà en soi un grand exploit avant d’avoir éliminé d’autres sur son chemin qu’il n’arrive pas à surprendre dans leur quotidien de jeu.

Bien entendu, c’était joué d’avance mais ils ont vraiment bien joué ceux qui faisaient partie de cette équipe du petit poucet.

Leur secret aux herbiers est d’avoir un entraîneur qui s’est fortement insoiré de notre illuminé qui décidément est vraiment partout.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.