Accueil / Réflexions / Payer sa dîme

Payer sa dîme

Il est souvent dit qu’un bon citoyen se doit de payer les bons impôts réclamés par l’état pour de justes causes.

Le gouvernement collecte une somme conséquente et la répartie sur les besoins de sa politique pour laquelle il a été nommé.

Plus précisément le Président est élu, le premier ministre nommé par lui selon un rapport de force bien entendu et les membres du gouvernement choisis par le 1er ministre en accord avec l’élu.

L’on peut critiquer sans cesse mais c’est encore le meilleur moyen de sauvegarder une cohérence entre les citoyens d’un pays.

Sauf que, sauf que le gouvernement a été le premier a ouvrir les vannes pour confondre tout.

Il existe des tas de possibilités d’échapper à l’impôt, ou du moins de le réduire, en actionnant tel ou tel levier.

L’un choisira d’investir dans l’immobilier, l’autre dans les arts, etc.

De sorte que l’on n’y comprend plus grand-chose sauf que c’est devenu un sport national que de chercher l’aubaine pour payer moins.

Le cynisme va jusqu’à faire payer l’ensemble des assujettis le bon fonctionnement d’associations, de partis politiques et syndicats, par exemple, alors que le citoyen payeur exècre la démarche de ces organismes.

Et plus vous avez les moyens et plus vous pouvez vous en sortir, c’est même devenu une fin soi dans diverses entreprises dont le CA dépasse parfois l’entendement.

Il en est ainsi, bien entendu des Gafa qui utilisent à leurs profits les trous béants des lois nationales mais aussi, et c’est certainement encore plus grave sur les plan moral, républicain et démocratique, de bien belles entreprises françaises se font la part belle de ces possibilités.

Il en est ainsi de certaine sociétés du Cac40, fleurons de notre économie nationale qui utilisent des paradis fiscaux et autres détournements fleurant bons l’équilibre sur des lignes blanches que seuls des mafieux osent laisser franchir.

Il en est ainsi du monde du luxe, de la banque et de la grande distribution sans oublier très certainement certains assureurs avisés…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.