InfosRéflexions
A la Une

Pâques se fera

C’est inestimable, la plus vieille cloche de Notre Dame a été sauvée.

Elle pourra faire le voyage à Rome et en revenir pour Pâques.

C’est un signe, une espérance pour les bons samaritains qui se donnent la main pour sauver ces pierres et bois au lieu de penser aux êtres humains.

Mais il est (re)venu le temps des cathédrales et l’illuminé, qui ne savait pas à quel édifice se vouer pour être au niveau de ses prédécesseurs, se transforme en (re)bâtisseur de cathédrale avec nos impôts à nous, il ne faudrait pas l’oublier.

Plus d’1 milliards d’Euros trouvé par miracle au chevet des riches, très riches, qui ne veulent pas mettre au pot pour payer l’impôt, de la nation républicaine laïque pour retrouver en forme un bâtiment privé avec usufruit dont le seul bénéficiaire est le catholicisme.

Bravo, la séparation de l’état d’avec l’église.

L’on peut se demander où l’on serait allé si cela avait atteint la cathédrale de Strasbourg.

A propos, une autre cathédrale a eu droit à son feu de joie.

C’est dans un autre pays bien éloigné de la belle ville lumière capitale de l’état laïque démocratique français.

Il est (re)venu le temps des cathédrales.

Tout cet argent qu’il n’y avait pas, serait-ce un blanchissement d’euros ?, ne vous gêne pas vous alors que votre entreprise d’à côté ferme la porte en laissant sur le carreau quelques centaines de salariés pas prêt de (re)trouver un emploi digne de ce qu’ils sont.

Il est (re)venu le temps des cathédrales.

Une question qui taraude tout ceux qui connaissent le truc.

Les assureurs, et amis de la réassurance bonjour, vont obligatoirement intervenir.

C’est surtout la responsabilité de l’entreprise fautive qui va casquer.

Mais sur qu’il n’y a pas d’illimité.

Alors la question à quelques centaines de millions d’euros voire plus, qui va payer la douloureuse.

Le patron qui n’aura pas assez de ses yeux pour pleurer la fermeture de sa boîte.

Le salarié fautif d’avoir mal fait ou pas fait.

Où le, ou les, Sdf que l’on pourrait accuser de tous les maux :  c’est de ta faute mon frère…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.