PAC

Le P ne veut point dire Politique puisqu’en ce samedi pluvieux, nous allons vite arriver à demain, il y a disette à ce niveau.

J’aurais, cependant, une pensée pour cette sénatrice foudroyée alors qu’elle partageait ses idées ; outre que je ne savais pas que son candidat était un tombeur, malgré ses yeux d’un bleu marine, comme l’avait dit un chanteur bourru « Mourir pour des idées d’accord, mais de mort lente ».

J’espère en faire longtemps encore ma maxime.

Non PAC veut dire Pompe À Chaleur, 3 simples lettres pour se rappeler à nos cerveaux simplistes.

C’est un système qui pompe l’air du temps extérieur pour le filtrer à l’intérieur d’une unité plus ou moins puissante et restituer ainsi une chaleur tout en étant 4 fois moins énergivore qu’un radiateur de même puissance.

C’est tout bénéfice, et pour la planète et pour le portefeuille qui sans inflation ou croissance a tendance à stagner dangereusement.

Pensez, ma facture comportait un grand poste de dépense qu’était le chauffage représentant 70% de l’ensemble, depuis une pose datant de plus d’un an, ce poste fait la pause à 40%.

Ce qui permet non seulement des économies à dépenser ailleurs dans mon revenu disponible ; mais, encore, l’investissement est réalisé en deux ans et demi.

Si avec tous ces éléments vous n’arrivez pas à définir très précisément le montant en € de ce qui me permet d’aller au restaurant, je n’ai qu’un conseil : retournez à vos si chères études !

Mais avant d’arriver à cette joie d’avoir vaincu les éléments déchainés de la consommation à outrance, il faut veiller à ne pas tomber dans certains chausses trappes maléfiques. Tout d’abord, ce n’est pas parce que vous avez déniché votre installateur sur Internet qui porte beau un site mielleux préfabriqué que le jackpot est à portée.

Au contraire fuyez. Veillez à ne pas vous laisser griser par le nombre d’unités internes genre 1 par radiateur à supprimer.

À propos, puisque ces derniers sont présents, laissez-les en poste : par grands froids ils vous seront vraiment utiles.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*