PAC

Trois lettres signifiant beaucoup de choses selon son usage. Mais, ici, cela désigne tout simplement un objet merveilleux : Pompe à chaleur.

Ah qu’il est bon d’entendre les mérites de ce type d’installation via un commercial qui s’il ne vivait pas en appartement avec chauffage collectif en aurait bien mis plusieurs chez lui.

Effectivement, outre que ce système est écologique, donc à la mode, puisque sa principale ressource est l’air extérieur, il vous permet de faire de grandes économies sur votre facture d’électricité pour peu que jusqu’alors vous vous chauffiez avec des radiateurs électriques qui jusqu’à cet instant précis étaient considérés comme super puissant économiquement. Mais alerté par les factures voisines payées, il fallait bien se rendre à l’évidence, quelque chose clochait en notre résidence.

Aussi, une pompe à chaleur a été installé qui pompe l’aire pour nous restituer une douce chaleur ; et, cerise sur le gâteau, peut renvoyer de l’air réfrigéré en cas de besoin qui devrait être quasi immédiat tant il nous est annoncé des temps de plus en plus chauds.

Mais, certainement aurait-il fallu faire plus attention car une première alerte était donnée ; en fait, ce type de PAC dite air/air est d’abord prévue pour l’air réfrigéré et ensuite, seulement, pour l’air chaud ce qui lui donne son air réversible.

Et là, comment le savoir (?), l’efficience de la Pac est de plus en plus douteuse au fur et à mesure que les températures extérieures approchent un zéro fatidique pour descendre avec un zèle non remarqué antérieurement.

La PAC chauffe lorsque les températures externes sont fraîches à partir de 5° et peine à chauffer en-dessous. Et l’économie réalisée s’estompe à la mesure des grands froids arrivés.

Ho, c’est entendu, l’installation doit être bien dimensionnée, c’est ainsi qu’un deuxième système a été posé améliorant ainsi la beauté légendaire de la façade externe et donnant plus genre à l’intérieur de la maisonnée.

Alors, oui, aux économies, mais que d’énergie dépensée…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com