Accueil / Réflexions / Oubli…

Oubli…

Je lis beaucoup d’écrits de féministes tant je trouve que les inégalités homme/femme sont inacceptables.

Et, je pars pour principe que chacun devrait pouvoir choisir ce qu’il a à faire en toute liberté, toute conscience sans faire mine de vouloir échapper à ses responsabilités.

Ainsi, et il y en a beaucoup, celui qui laisse celle avec un enfant dans les bras est condamnable.

Vis à vis d’elle, je ne sais pas trop car je ne suis pas dans l’intimité du couple précédent.

Mais vis à vis de l’enfant, c’est sans faille que je dis non et non.

Par contre, si elle décide de faire sans en avertir l’autre, alors les choses sont différentes.

Toutefois, il faut se rappeler qu’il y a un autre qui n’a rien demandé et dont il faut assurément s’occuper.

Mais, là où je m’interroge c’est sur la soi-disante culpabilité totale de l’homme vis à vis de la femme dans la vie de tous les jours.

J’ai eu à lire une liste à la Prévert des situations où ces dames s’opposent à leur moitié en disant qu’au minimum, celle-ci devrait en être reconnaissant.

Mais peut-être pour cela, qu’un de mes amis fromager, à l a mort soudaine, sans crier gare, de son épouse disait qu’il n’avait pas perdu sa moitié mais ses trois quarts..Sans doute était-ce trop tard pour le dire même s’il vaut mieux tard que jamais.

Pourtant lorsqu’il est reproché une moins bonne progression professionnelle du fait d’absence, normalement consentie, pour exercer l’art d’enfanter, je ne suis pas certain que ce soit à l’entreprise de combler ce déficit d’autant plus qu’il n’est certainement pas dans la vie du couple.

Et puis, je me rappelle bien le nombre de fois où la femme qui m’a élevé, excusez moi mais ce n’est pas ma mère, c’est pour cela que.., m’a dit que je n’étais pas à ma place dans la cuisine, derrière un balai, etc.. ; et blabla.

Alors, certes, il faut, non pas revenir en arrière, mais faire autrement en avant.

Mais, s’il vous plaît, chacun sa responsabilité, son aide, son bon vouloir et bonne année 2018.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.