Accueil / Réflexions / Où l’on cause

Où l’on cause

Oyez bonnes gens, il est arrivé le salon où l’on court partouze.

Des promesses à-tu en voilà pour qui sait donner et pas seulement de sa personne.

Ne s’use que si l’on s’en sert (encore pour toi cher bourguignon jaloux), à se demander comment il vit encore.

Jouissance inespérée de marques qui se démarquent d’une période propice à toutes les audaces vous rendant plus nu qu’un ver à soi.

Mais pas question de faire la chochotte, il faut tenir son rang, savoir ne pas se replier.

La bêtise serait d’arriver branle-bas de combat en criant croissance aphone qui prouverait que vous n’êtes pas au courant d’une mode que le 1er est arrivé criant je suis là et l’état est revenu.

Ah monsieur, rentrez, rentrez et si vous sortez, faites-vous tatouer pour vous rappeler votre intention de revenir après votre perm.

Madame, ne craignez plus rien, au rayon des belles inventions tout est fait pour vous, pour votre indépendance chèrement acquise.

Profitez-en, c’est garanti !!

L’autre jour, jour du seigneur, certaines, certains, je ne sais plus très bien, se pâmaient devant l’obélisque d’une promesse de plusieurs tours.

Ici, c’est plus petit, mais à la solde de toutes les bourses et puis partout vous pouvez l’emportez sans que votre voisin sache l’effet que cela fait.

Transportez-vous serez, alors, cédez, achetez, faites-vous par la suite un menu plaisir sans frais ; aujourd’hui c’est dessert et fromage, tout le monde sera servi à concurrence des stocks disponibles.

Vive la concurrence, la consommation pour le populo, la croissance toujours bonne pour la bourse des méritants à qui l’on redonne comme une médaille du plaisir au vent.

Attise le feu en toi, mais sans dépasser les bornes au risque du besoin d’un défibrillateur pour un dernier sursaut bien malin.

Ah que j’aime cette espérance vie om chacun donne sa langue au chat.

Chut …

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*