Accueil / Questions / On cumule les assurances … que faire ?

On cumule les assurances … que faire ?

contrats1507On entend régulièrement dire que l’on cumule les contrats d’assurance, que l’on est assuré plusieurs fois pour la même chose, que l’on est assuré sans même le savoir et que tout cela coût de l’argent.

N’exagérons rien, on ne trouvera jamais personne avoir assuré, sans le savoir, plusieurs fois son logement ou sa voiture.

Ce cumul d’assurance ne concerne que des contrats d’assurance accessoires ou bien des assurances pour un besoin temporaire.

Prenons un cas qui est de saison, l’assurance rapatriement, assistance,… pour un voyage de loisir.

C’est le cas typique où l’on risque d’être assuré au moins 2 fois. Généralement, en réservant un voyage, l’agence de voyages ou bien le site internet, va proposer pour une somme raisonnable, une assurance spécifique pour la durée du voyage.

Or, si le voyage a été payé par carte bancaire, celle-ci inclut un contrat d’assistance pour les voyages (d’un montant plus ou moins important en fonction des cartes de paiements).

Par ailleurs, certains contrats d’autres natures peuvent inclure un volet assistance, qui sera actif durant un voyage, même à l’étranger.

Que faire, refuser le contrat l’agence de voyage en considérant que l’on est déjà assuré ?

C’est peut-être la solution et une première source d’économie.

Mais, attention, que couvre chacun de ces contrats ? Si ça se trouve, celui proposé par l’agence de voyages correspond exactement au besoin et pas celui de la carte bancaire ou bien le contraire.

Les parents vont retrouver confronté à la question au moment de la rentrée des classes, de l’assurance scolaire. Faut-il prendre celle proposée à l’école où sont scolarisés les enfants, n’est-elle pas déjà incluse dans un des multiples autres contrats du foyer ? Si c’est le cas les garanties sont-elles conformes à ce que demande l’école ?

Et il y aura de nombreux

Tout cela est fort complexe et nous sommes, effectivement, souvent assurés plusieurs fois pour la même chose.

Peut-on l’éviter ?

En partie seulement. S’il est possible de souscrire à une assurance assistance voyage proposer par une agence de voyages, il n’est pas possible de faire supprimer cette option d’une carte bancaire.

Nous avons des contrats d’assurance en plusieurs exemplaires, non pas par négligence de notre part, mais parce qu’ils sont directement inclus dans une multitude d’autres produits et services que nous utilisons.

Que faire en cas de sinistre, normalement, il faudrait déclarer le sinistre à chaque assureur concerné, mais nous sommes – le plus souvent – incapables d’en dresser la liste.

Alors, nous nous contentons de la déclarer à celui auprès qu’on sait s’être assuré. Il n’y en a qu’un seul qui prend en charge le sinistre, mais en termes d’indemnisations ça ne change rien (il n’y a pas cumul mais partage de l’indemnité à verser au sinistré).

Je ne sais pas si c’est exact, mais j’ai lu que ces multiples assurances pouvaient coûter plus de 200 euros par an.

Mais, que faire ? En dehors de vérifier avant de souscrire une assurance de plus qu’on n’a pas déjà « la même » attachée à un service auquel on a souscrit. Les possibilités sont limitées.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.