Accueil / Pourquoi / Nouvelle aurteaugraffe

Nouvelle aurteaugraffe

ortho1302Moi, aussi, bouffi dans mes certitudes, enfermé dans mon carcan éducatif, j’ai eu un haut le cœur en voyant revenir ce qui n’est plus un serpent de mer : la modification de notre si belle et si simple orthographe que le monde entier nous envie…

Bon, force est de constater, que les pièges connus et surtout moins connus de la soi-disante langue de Molière (ils n’écrivaient pas avant nos aïeux ?) nous permettent de plus en plus de nous isoler des autres langues mais de satisfaire notre égocentrisme : qu’ils doivent être intelligents ces français aussi capables de maitriser un tel langage. C’est l’élite linguistique, et comme toute élite, un peu comme le pouvoir, ils doivent rester seuls !

Mais, c’est sans compter notre jeunesse qui eux, avec leurs joujoux numériques par milliers, ont tout naturellement compris que notre français est tout d’abord un moyen de communiquer avec l’autre, peut-être comment du moment que l’on se comprend. Ce n’est plus vanité de jeunes (comme en mon temps avec l’argot, le manouche ou le verlan) pour s’isoler de ce monde adulte si austère et incompréhensif.

Mais, c’est sans compter la population des francophones (cercle élargi aux non français mais utilisant notre langage) qui a sans aucun doute, quelque part son mot à écrire. Regardez nos amis canadiens employant le terme de clavardage pour exprimer ce qu’est devenu réellement la communication écrite via nos claviers.

Mais, c’est sans compter que cette réforme, entamée officiellement il y a plus de 10 ans déjà, apporte bien des solutions de simplification tel le droit d’écrire soixante et un tiers et soixante-et-un-tiers… Désormais les trop célèbres cure-dent et cure-ongles auront droit à l’absence de pluriel s’ils sont exprimés au singulier. Réglementaire supportera désormais le même accent que règlement (pourvu que mon correcteur orthographique en tienne compte car corriger ce dernier…).

Mais, ce qui est intéressant d’entendre c’est la non écoute de ce qui a été dit : on supprime les accents circonflexes alors comment distinguer jeûne de jeun ? et bien justement lorsque l’adjectif masculin (excusez mesdames) doit se distinguer il conservera son chapeau si protecteur de même pour le verbe croire lorsque conjugué il deviendrait comparable à croitre…

ETC… Etc…

Mais, ce qui me semble encore plus énorme pour ceux qui refusent cette réforme c’est qu’elle n’est pas contrainte. C’est-à-dire que chacun pourra utiliser telle ou telle autre forme orthographique sans risque de se faire renvoyer des circuits scolaires et bien-pensants. Allons-nous enfin privilégier le fond à la forme, rendre justice à l’intelligence sur une culture décidée et dirigée par des hautes sphères ayant réussi durement les admissions dans les plus hautes écoles pour occuper les postes les plus juteux….

Et je ne vous dirais pas de quel côté je suis….

Jean-Claude Barousse
Auteur écrivain par l’image
www.jcbarousse.fr
http://jcbarousse.free.fr

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*