Accueil / Politique / Nicolas Sarkozy et le dérèglement climatique

Nicolas Sarkozy et le dérèglement climatique

climat1509Ce qui m’ennuie avec la politique et que tout est bon pour rafler des électeurs et on ne sait jamais ce que pensent véritablement les candidats, de tous bords confondus, aussi bien en France que n’importe où dans le monde.

Je crois, qu’en France, la seule candidate qui disait les choses telle qu’elle les pensait, sans faire de rabattages électoraux (elle savait que l’Élysée était un but inaccessible), c’était Arlette Laguiller.

Mais, dès l’instant où les candidats ont une chance, même minime, tout change. Qui aurait parié sur l’élection à la présidence de la République de François Hollande, avant que DSK ne trébuche. D’ailleurs, sur Canal Plus, aux Guignols le speaker (le faux PPDA) lorsque le faux Hollande se pointait prétendant devenir, un jour, président, le renvoyait jouer ailleurs. La marionnette de Hollande partait en faisant des « heuheu » !!!

Toutefois, le vrai François Hollande savait, que peut-être, un jour, il aurait sa chance d’où des discours opportunistes et ce jour est venu avec la conjonction de 2 événements :
– La disparition de la vie politique de DSK,
– Une vague de fond « tout sauf Sarko ».

Mais, revenons à Nicolas Sarkozy, il sait que même si la vague de fond « tout sauf Sarko » s’est calmée, il a – encore – même dans son propre camp un nombre très important d’électeurs qui ne veulent pas le voir revenir à l’Élysée, alors il est forcé de ratisser très large.

En 2007, il avait signé le document sur le dérèglement climatique proposé par Nicolas Hulot, et d’ailleurs une fois élu, Nicolas Sarkozy a créé un grand ministère de l’Écologie.

Aujourd’hui, il balaye tout cela, enfin pas tout à fait. Il ne dit pas qu’il n’y a pas de dérèglement climatique, il dit – simplement – qu’il serait présomptueux de penser que l’homme est le seul responsable. Il a parlé des changements climatiques d’un lointain passé, où l’homme n’existait pas.

Seulement, avec Nicolas Sarkozy rien n’est innocent, il recherche des électeurs et dans ce cas se sont ceux qui sont accusés de polluer, de participer au réchauffement climatique, donc à la destruction de la planète ; notamment les industriels. De la même manière, il n’est pas véritablement opposé aux gaz de schistes.

Même, si l’homme n’est pas entièrement responsable du dérèglement climatique, il y participe sérieusement et il serait dangereux (voire mortel) de ne rien faire, pour tenter d’inverser la courbe du réchauffement et – dans tous cas – s’adapter aux changements climatiques qui nous attendent avant la fin du siècle.

Nicolas Sarkozy joue à un jeu dangereux, peu de chose sont faites depuis la COP 21, il ne faudrait pas monter les industriels contre les accords de Paris et les dédouaner pour leur permettre de continuer à faire n’importe quoi. De polluer à tout va, d’extraire des gaz de schiste, et bien choses inavouables en cachant derrière « le dérèglement climatique, ce n’est pas le fait de l’homme, c’est naturel, c’est Nicolas Sarkozy qui l’a dit ».

Mais entre nous, je ne crois pas que ce que raconte le candidat Nicolas Sarkozy, à la primaire de Les Républicains, ait une grande portée, c’est juste un de ces discours parmi tant d’autres.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.