Accueil / Politique / Nicolas Sarkozy agite l’opinion avec Les Républicains

Nicolas Sarkozy agite l’opinion avec Les Républicains

marque1105Depuis des semaines, mais plus particulièrement depuis la semaine dernière, où le Président de l’UMP a fait voter le changement de nom par son staff, les médias (surtout sur internet) s’agitent en tous sens.

Nul ne l’ignore, Nicolas Sarkozy, Président de l’UMP, a fait adopter (presque à l’unanimité) le nouveau nom de l’UMP : Les Républicains.

Autour de cette expression on trouve de nombreux commentaires, des pétitions et même (mais je n’ai pas pu vérifier si c’était vrai) une procédure auprès de l’INPI pour le faire annuler le dépôt de cette marque.

En fin de compte pourquoi tant d’agitation pour un changement de nom, c’est quelque chose, sans être banal, qui est courant pour des partis politiques ou des entreprises.

Dernièrement, l’entreprise « GDF SUEZ » a choisi de s’appeler « ENGIE » (dès que je vois la pub pour ce nouveau nom, j’ai en tête la chanson des Rolling Stone, d’accord c’est ANGIE avec un A pas un E.) En dehors, d’indiquer le changement de nom, rien de plus dans les médias.

Alors, pourquoi cette agitation autour de Les Républicains ?

Sans être exhaustif, c’est impossible, vu l’encre (numérique) que fait couler ce changement, je rebondis juste sur 2 approchent.

1 – Les Républicains est un nom commun et ça ne peut pas être une marque

Certains soutiennent que l’on ne peut pas déposer un nom commun en tant que marque. Lorsque l’on regarde autour de nous, le nombre de marques qui sont à l’origine des noms communs.

Prenons quelques exemples :
– Le système de Microsoft « Windows » : fenêtre
– La marque « Apple » : pomme
– La monte d’Apple « Watch » : montre
– L’opérateur « Orange »

Et il y en aurait bien d’autres.

En théorie, une marque, ne peut pas être un nom commun, sauf que la pratique est tout autre. Et après tout, dans le cas présent, il n’a pas été déposé le nom commun « Républicain » mais « Les Républicains ». Ça fait, probablement, la différence.

2 – Les Républicains va avec la République

Certains disent que dans la presse, il va y avoir une confusion entre le mot « républicain » et « Les Républicains ».

De prime probablement, mais en y réfléchissant, en prenant un peu de recul, je ne le crois pas.

Aux États-Unis, qui n’est pas une république, il ne peut y avoir de confusion lorsque le mot Républicain est utilisé, ce n’est pas le cas de la France.

Mais, si les politiques font appel, à ce que l’on nomme « le front républicain », le risque de confusion n’existe pas.

Et je fais confiance aux journalistes pour être vigilent dans leurs formulations et éviter toute confusion. Il faudrait, simplement, qu’ils évitent d’utiliser l’expression « les républicains », s’il ne s’agit pas du parti politique.

Mais, entre-nous (ne le répétez pas) peu importe le nom d’un parti politique, les électeurs ne votent pas pour un nom, mais pour un programme, pour des femmes et des hommes représentant le parti.

Que Nicolas Sarkozy soit à la tête de l’UMP ou de « Les Républicains », il restera toujours, pour les Français : Nicolas Sarkozy !

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Un commentaire

  1. Marrant de penser qu’un parti politique puisse être comme une entreprise.
    Est-ce à dire que le nom d’une marque est sans rapport avec son contenu ?
    Lorsque l’on s’attribue un nom générique, c’est que l’on pense en être le seul porteur…
    Mais, évidemment, cela fait penser au Parti républicain qui a été remplacer par Démocratie libérale. Et, il ne faut pas oublier l’actuel qui semblerait être quelque part sur l’échiquier extrême droite.
    Marrant l’histoire… Pas beau les mots
    a+
    JC

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com