Accueil / Réflexions / Ce n’est pas le courage qui les distingue

Ce n’est pas le courage qui les distingue

terroriste2203Ce matin, la capitale Belge, Bruxelles a été frappé par 2 attentats meurtriers, l’un à l’aéroport et l’autre dans le métro.

Des terroristes se sont fait exploser.

Ce type d’acte est d’une lâcheté totale, ce n’est pas le courage qui distingue ces abrutis, ni ceux qui les ont envoyés.

Ceux qui se sont fait sauter sont endoctrinés, voire drogués. Comment pourrait-il en être autrement, comment imaginer un individu sain d’esprit se mettre une ceinture d’explosifs autour de la taille, aller dans un lieu où il y a du monde et se faire exploser.

Raconter comme cela, ça paraît être un gag, malheureux ce n’en est pas un, encore une fois des innocents ont été tués ou blessés, simplement parce qu’ils n’étaient pas au bon endroit, au bon moment.

Notre Premier ministre, Manuel Valls a dit que nous étions en guerre. À la limite, je le préférerai. Car en guerre contre un autre pays, nous savons à quoi ressemble l’ennemie.

Il porte un uniforme. D’ailleurs en temps de guerre, un ennemi arrêté en uniforme est simplement mis dans un camp d’internement, par contre s’il est en civil, il peut être passé par les armes.

Le terroriste ressemble à tout le monde, à n’importe qui. La pire des choses, aujourd’hui, serait de stigmatiser telle ou telle population en Europe.

Il n’existe pas de profil type, d’ailleurs Daech recrute de manière très large pour justement ne pas avoir un profil unique qui serait repérable.

La seule chose que l’on peut imaginer est qu’un terroriste qui va passer à l’acte doit avoir une attitude, un comportement, anomal. Probablement, plus agité, plus suspicieux, plus « à regarder un peu partout ». Pas quelqu’un de tranquille. Ce qui ne prouve pas que tout individu agité, soit un terroriste potentiel.

Lorsque le terroriste est sur le lieu prévu pour son attentat, il est un peu tard pour l’en empêcher. Il va passer à l’acte dans les minutes qui suivent.

Le seul moyen de lutter contre le terrorisme est d’infiltrer ces réseaux et de les détruire de l’intérieur.

Comme Voltaire l’a écrit « Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge ! ». C’est ainsi que Salah Abdeslam a été dénoncé par un ami.

Aujourd’hui, l’entourage des terroristes savent que l’occident ne pliera pas, ne reculera pas face aux terroristes, que tout sera fait pour les exterminer et qu’il ne fait pas bon d’être proche d’eux au moment d’une intervention.

Cela conduira ces terroristes à avoir de plus en plus de difficultés à se planquer et à avoir en permanence le risque d’être dénoncé par leurs amis. D’ailleurs, le seul conseil que l’on peut donner aux proches des terroristes (s’ils ne veulent pas finir en prison ou mort, là je parle des proches) est de les dénoncer pour s’en débarrasser.

En tous les cas, après les actes terroristes à Bruxelles et tous les autres attentats de ces derniers mois perpétrés par des individus qui n’ont aucun point commun avec des humains, il ne faut pas montrer la moindre peur à ceux qui tirent les ficelles (qui ne sont pas plus humains que ceux qui se font sauter).

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.