InfosRéflexions
A la Une

Ne pas la prendre pour un homard !

c’est fou ce qu’une gamine peut déranger dans la zone des gens bien assis.

Il y avait eut tout d’abord des députés de droite qui se sont gaussés de la présence de cette allumée du climat au banc de l’assemblée nationale.

Puis certains de la majorité ont fait part de leurs doutes.

Maintenant, c’est au grand jour qu’une haute fonctionnaire dit sa manière de penser de cette égérie boutonneuse ou en passe de l’être.

C’est vrai que cela dérange lorsque les ados veulent dire le bien aux adultes.

Déjà en 68, cela avait commencé l’on sait comme cela s’est terminé.

Mais ce serait vraiment stupide, sous réserve de ne pas vouloir céder à une gamine, que d’entendre sa supplique « Croyez au moins les scientifiques » ! Le hasard des informations : entendu en reportage en Cornouailles que dans un grand restaurant appartenant à un grand du royaume, l’on sert des homards géants au clients venus se restaurer.

Or, pour défendre et minimiser les actes collégiaux d’un ancien ministre démissionnaire d’en avoir servis à ses amis copains d’affaires de communication, l’un n’avait pas hésité à s’égosiller à la fack news en affirmant qu’il n’existait pas d’homards géants… Notre dame a du plomb dans l’air ; c’est normal puisqu’elle veut s’en débarrasser.

Les riverains ne doivent rien craindre puisque l’on veille sur eux.

C’est toujours ainsi : l’on croit bien faire.

Mais un coup d’eau suffit à faire chavirer des vies.

Les parents eux, sont encore d’ici, ils auraient tout leur temps de pleurer.

Cet homme m’inspire.

Il a tout du gendre idéal.

L’on sent bien qu’il n’a pas de souci de chauffage, lui habitué à tenir les premiers rangs d’école huppée.

Aussi veut-il faire entendre la voix des oubliés.

De ceux qui sont obligés de se cacher car ils ont beaucoup trop d’argent et ne veulent surtout pas partager.

Il veut être l’Hérault de fer de lance d’une certaine Jeanne oubliée qui avait bouté hors de France ceux qui voulaient tirer les premiers.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.