Accueil / Politique / Nature humaine

Nature humaine

Je ne sais pas si Dame Nature s’est déchaînée là-bas en formant une vague jamais vue haute comme un immeuble de huit étages.

Les surfeurs n’en avaient même pas pu rêver.

Ici, en à peine 40 mn, sur la Bretagne, mais en particulier la petite bille tranquille de Morlaix à vu sur elle se précipitée un mois de ce qui, tombé autrement, aurait pu s’appeler une bonne pluie.

L’on était loin du crachin breton.

Mais les bouleversements concernent aussi les êtres humains, de surcroît adulte.

En Outre Atlantique, c’est bien, la raison a fini par l’emporter, le clown à la poigne ferme accepte cette rencontre qui devrait apaiser les menaces humaines qui s’annonçaient comme les nuages se formant dans le ciel.

S’il voulait en faire autant avec sa guerre économique, sur que ce serait nettement mieux.

Il vaut mieux vivre en paysage découvert.

Ici-bas, chez nous, dans notre pays de France, le gouvernement s’est (re)mis en marche pour détruire ce qui avait été prévu précédemment.

Au lieu de 100%, les bâtisseurs n’auront plus qu’une obligation de 10% de logements adaptés aux handicapés.

C’est le bon rendement économique qui a été privilégié.

La France gérée comme une entreprise bancaire, c’était une promesse de campagne rase, n’est-il pas ? L’on pourrait aussi demander qu’il soit construit un territoire uniquement réservé à ces personnes qui n’ont, bien entendu, pas voulu être comme les autres.

Ainsi, les coûts pourraient être optimisés.

Et puis l’on pourrait également y parquer les vieux indigents dont la promesse tenue sera qu’ils seront de plus en plus nombreux.

Et si une bonne alliance pouvait se faire avec l’extrême droite qui a changé de nom mais pas de bons sentiments, l’on pourrait également comme au bon vieux temps décider démocratiquement, qui a le droit de vivre et dans de telles conditions égalitaires.

Je ne sais pas vous, mais je sens comme un relent de pourri, une gangrène qui se répand.

Sans doute les effets de la boue après les pluies du mauvais temps.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.