Mort

Il avait, malgré son acte innommable, échappé à la peine de mort grâce, il faut bien le dire, à la plaidoirie sincèrement contre la peine capitale dont il a réussi plus tard à abolir pour que la capitale soit l’emprisonnement à vie.

Mais, le tueur d’enfant en réchappera également de l’intervention d’une maladie incurable qui le transporta dans un logement prêt à vie.

Le cancer sera le plus fort, comme son personnage le fut sur l’enfant innocent, et l’emportera définitivement car, en fait, c’est le sort qui nous attend tous.

Ce qui nous diffère est notre manière d’avoir fait notre vie.

Sa visiteuse va pouvoir reprendre son logis pour peut-être le confier à un autre.

s’il faut de tout pour faire un monde, cette dame est le symbole de l’espoir que tout être vivant, quel qu’il soit, doit vivre au meilleur de son possible, dommage que le premier ne l’ait pas compris.

On croyait qu’il était humain, c’était dans ses textes où il était demandé de ne pas soumettre les pêcheurs à la tentation, désormais, c’est fini, sous couvert d’une traduction française, qui a demandé bien du temps, il faut l’avouer, ce sera désormais ne nous rentre pas en tentation.

Allez savoir si pour autant,  les serviteurs de cet homme seront ou pas toujours enclin à un penchant détestable.

Si changement, il faut, peut-être faut-il penser à l’ordination de femmes qui ne demandent que ça et au mariage des curés qui n’auront plus à se cacher ; ainsi, un pêcher disparaîtrait.

A propos des femmes, savez-vous qu’elles doivent, a priori, le début de leur longue émancipation qui n’en finit toujours pas, à leurs effrontés de poilus qui sont partis, et pour beaucoup rester, au front.

Ce qui les ont obligé à faire leur les taches dévolues aux hommes et constaté qu’elles étaient pas si mauvaises que cela.

Enfin, prés de 80 ans plus tard, le droit de vote est arrivé.

Pour le reste, ce sera fromage et dessert d’une lutte sans cesse.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*