Accueil / Réflexion / Misère contre misère

Misère contre misère

Coluche voulait, y croyait, éradiquer cette misère qui visait certains de nos concitoyens.

Il avait pensé, développé les Resto du cœur en pensant, espérant, qu’il s’agirait d’une création éphémère.

Nous savons ce qu’il en est et pas qu’à Marseille.

Comme tant d’autres, je donne de mon temps à une épicerie sociale permettant à ceux qui ne le peuvent d’acquérir quelques nourritures pour un prix dérisoire, ce grâce aux différentes donations faites.

Et l’on pourrait parler d’Emaüs, et plein d’autres encore qui ne peuvent procurer qu’un peu de chaleur éphémère.

Et l’on entend pérorer celle qui se vante d’être plus à droite que tout le monde ; mais elle entend rester sociales, elle la multi riche, de par son père honni, qui n’a certainement pas triché au parlement européen, dans sa déclaration ISF.

Mais, elle a la bonté de trouver en ces durs temps la solution : les Sdf vs immigrés.

Donnez-moi ce pauvre, rejetez l’autre, je ne peux tout accueillir, laissez-moi choisir.

Nous voici revenu au bon temps de ces bonnes dames qui en donnait à l’église du coin pour se faire voir : c’était à qui auraient ces bons pauvres ; pourvu qu’ils durent.

Ah messieurs regardez comme il est beau mon pauvre comme on le disait encore en un temps pas si reculé que cela et s’appelait esclavage.

Là au moins, l’on pouvait rester entre-soi, choisir qui allait avec quoi, et pourquoi pas donner espoir à la grande masse en en libérant quelques-uns, pas tous bien entendu ; esclave affranchi contre esclaves tout court.

Mais de toute façon, ne soyons pas chien, madame s’occupe si bien de son chat lorsque monsieur sort fier comme un coq avec son chien bien dressé.

N’ont-ils pas de plus en plus de droits ? plus que certains miséreux.

Moi, je trouve que très riche vs riche ferait genre, vous ne trouvez pas ?

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com