Accueil / Politique / Je me remets à voter

Je me remets à voter

Trop drôle, la vie politique actuelle.

Remarquez, nous en avions eu un aperçu avec celui présenté comme le meilleur, mais tout juste bon à sauter les miches de tout ce qui portait un tablier, le sapeur !

Et pour, jusqu’à maintenant, deux petits nouveaux qui n’en ont pas moins été ministre d’un gouvernement honni soit mal qui en pense, c’est la valse des revenants écartés ou rapatriés.

Voyons voir ces prétendants supposés représenter leurs (con)citoyens.

La première Dame d’un parti, qui ne prends pas parti, ou  l’extrême dit ce que le bas peuple veut entendre lorsqu’il est dans les caniveaux (ce n’est pas sa faute à la petite si les cafés-bars ferment, ferment), dont on sait maintenant comment elle paye son environnement ; à crédit sur les biens de la communauté européenne qu’elle exècre pourtant, d’autant plus qu’elle s’est fait prendre les doigts dans la confiture et, surprise, elle a avoué spontanément ce que désormais elle nie farouchement.

Le deuxième, le flingueur qui à lui tout seul prétend être tonton la rigueur ; ce qui lui va bien vu son train de vie sur la collectivité nationale dont il interdit au droit de le juger, car seule compte l’expression des urnes qu’il n’a jamais bourrée.

Il y a aussi un vieux de la vieille qui vieillit tellement qu’il en est devenu sourd, n’écoutant plus que lui-même d’un discours déjà fourni il y a belle lurette.

Un jeunot fait son entrée, mais pas sortie des couches de sa femme mère qu’il prend pour sa couveuse intellectuelle, alors qu’il pense tout savoir des expéditions punitives faites par nos aïeux et d’une culture française qu’il (re)nie.

Reste un dernier qui sera le rempart contre les invasions des infâmes qui s’en prennent à sa libre élection pourtant remportée avec tant de succès qu’il pourrait bien chuter de haut vu que les plus bas n’aime guère voir son cul ; à moins comme disait celui de droite que cela ne concerne que son champion qui après avoir brûlé tout espoir annonce que c’est lui le Messie.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*