Accueil / Bibliothèque / Marie-Antoinette L’insoumise de H-J Servat et M. Banq chez Larousse

Marie-Antoinette L’insoumise de H-J Servat et M. Banq chez Larousse

Avec « Marie-Antoinette l’insoumise » de Henry-Jean Servat et Mathieu Banq, Larousse propose, ce que j’appelle « un beau livre ».

Avant même d’ouvrir cet ouvrage on comprend ce que le papier a de plus que le numérique n’aura jamais.

Un ouvrage en grand format, avec une couverture cartonnée épaisse et même un petit rabat magnétique pour maintenir l’ouvrage fermé.

Ce n’est pas le petit livre que l’on va feuiller dans son lit, c’est l’ouvrage à lire en le posant sur une table pour en apprécier le contenu à sa juste valeur.

Si la couverture est une invitation à aller plus loin, dès que l’on commence à tourner les pages, on est vraiment face à un beau livre.

Les textes sont très lisibles, les pages richement illustrés et en plus de l’ouvrage lui-même, on va trouver de nombreux fac-similés de documents de l’époque de Marie-Antoinette. Elle est certainement la reine qui a le plus marqué l’histoire de France. Comme l’écrivent les auteurs : « La vie héroïque de Marie-Antoinette reste à jamais celle, sublime, forcément sublime, d’une créature hors de toutes les normes ».

Effectivement, c’est un ouvrage historique, de la vie de Marie-Antoinette. De la manière dont le sujet est traité, même ceux qui n’aiment pas l’histoire, seront captivés par cet ouvrage.

Le sujet est traité de manière linéaire, au fil des pages nous avançons dans la vie de Marie-Antoinette, nous la voyons évoluer, dans le bonheur, le malheur, les joies et les difficultés de sa vie. Elle est la reine, mais ce n’est pas toujours un conte de fées, loin de là.

Cet ouvrage en textes et en illustrations nous raconte la vie de cette reine hors norme. Au-delà des textes et des illustrations, les fac-similés nous permettent de plonger véritablement à l’époque de Louis XV et de Marie-Antoinette. Une remarque : les fac-similés sont imprimés sur un papier assez fin et rangés dans des pochettes relativement fragiles, à manipuler avec précaution.

Ces reproductions sont une superbe idée. Et je crois que le plus poignant des fac-similés est celui de la dernière lettre écrite par Marie-Antoinette à sa belle-sœur Madame Élisabeth, quelques heures avant sa mort. La lettre est quasiment impossible à lire, mais son texte est reproduit à la fin de l’ouvrage.

Et pour ramener à notre équipe dans les dernières pages, les auteurs évoquent 2 films, La Marseillaise de Jean-Renoir (1938) avec Lise Delamare dans le rôle de Marie-Antoinette et le plus récent de 2006 Marie-Antoinette interprété par Kirsten Dunrst de Sofia Coppola.

Un ouvrage à acheter pour soi ou à offrir (même à ceux qui n’ont jamais apprécié les cours d’histoire à l’école, Marie-Antoinette l’insoumise les fera changer d’avis).

Pour vous procurer Marie-Antoinette l’insoumise, cliquez ICI

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.