Accueil / Réflexions / Mailing en pourriels

Mailing en pourriels

Marre de recevoir à longueur d’année, de semestres, de mois, de semaines, de jours et parfois d’heures, des courriels de pub qui fleurent mauvais le pourriel virtuel pouvant causer des dégâts réels dans une vie matérielle où tout est fait pour une surconsommation dont la principale victime est l’acheteur-consommateur lui-même.

Vous recevez, parmi tant d’autres, une offre inespérée jouant sur votre côté cochon de populisme qui vous pousse à geindre de trop payer d’impôts.

Qu’ils soit indirect en jeu de billard à bande, ou directs les pires semblent-ils à sentir.

Ces derniers sont d’autant plus difficiles à admettre que d’autres n’ont de cesse à vous dire et répéter que vous pouvez vous en passer sans être hors la loi.

Car effectivement, l’état qui a un déficit abyssal et ne veut plus dépenser un pognon de dingue dans les prestations sociales non destinées aux amis riches, permet à ces derniers qui le peuvent de s’en exempter.

C’est ainsi qu’il n’y a pas aussi longtemps que cela même si le temps passe vite l’on apprenait que la première milliardaire la lus riche de France payait, en pourcentage, moins qu’un cadre moyen à 3 500€/mois, mais rechignait à s’acquitter de ce qui étaient nécessaire pour bénéficier des services rendus par l’état.

Ici, il est question d’acquérir un bien immobilier rentrant dans les conditions du texte pour être propriétaire soi-disant à peu de frais.

Tout d’abord regardez dans les autres pays, y compris Outre Atlantique pour vous apercevoir que le coût de l’habitat neuf français est largement plus exorbitant qu’ailleurs.

Ensuite, il vous faudra prévoir, dans tous les cas, sauf mensonge, une capacité mensuelle de réserve à dépense car votre impôt n’y suffira pas.

En dehors des réserves et précautions liées à tout achat immobilier, il vous faudra vous mettre dans la tête d’un locataire pour savoir ce qu’il veut à défaut d’en avoir un en toutes circonstances et qui paye…

Mais avez-vous vérifié que votre bien n’est pas sur-vendu à hauteur de votre soi-disante économie ?

Ensuite, rappelez-vous bien que vous vous endettez pour une période longue et nul ne peut prévoir un avenir incertain.

Et là la galère peut très vite devenir gouffre financier, et personne pour vous aider.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.