Accueil / Réflexion / Madame Le Pen entre dans la normalité

Madame Le Pen entre dans la normalité

newyork2304Chaque année, le magazine Time les 100 personnalités qui ont été les plus influentes de l’année.

Marine Le Pen fait partie, cette année, du « Time 100 ».

Il faut savoir que, dans ce classement, nous allons y retrouver des personnalités aussi bien politiques, artistiques, de tous pays qui se sont fait remarquer dans l’année.

Ainsi nous retrouvons, dans le Time 100, pour citer quelques noms (pris au hasard et dans le désordre) : Angela Merkel, Jeb Bush, Raül Castro, Kim Jing Un, Hillary Clinton, Barack Obama, le pape François, Emma Watson,….

Time a organisé une grande soirée au Jazz at Lincoln Center de New-York, invitant les 100 personnalités de son classement.

Marine Le Pen a accepté l’invitation et s’est plié aux mondanités de ce type de gala : robe de soirée, photographes,… Louis Aliot, son compagnon était bien entendu présent à ses côtés.

Alors, qu’il n’y a pas si longtemps, elle indiquait refuser le système, elle s’est retrouvée entouré de star du show biz, tel que Kim Kardashian ou Kanye West.

La présence de Marine Le Pen à cette soirée prouve, au moins une chose, que le vieux dicton « Fontaine je ne boirai pas de ton eau. » est toujours d’actualité.

Mais plus sérieusement, cela montre que Marine Le Pen entre dans le rang, le parti politique qu’elle dirige, le FN, n’est plus marginale (comme du temps de son père), ce qui l’oblige à se comporter comme les autres personnalités en acceptant les mondanités, le mode d’expression, et tout le reste.

Les politiques, lorsqu’ils sont dans des positions très différentes des autres parties, tant qu’ils sont à la marge, un peu comme l’était Jean-Marie Le Pen, où comme l’est Jean-Luc Mélanchon, ils peuvent avancer des tas d’idées – même impossible à mettre en pratique, mais le jour où ils ne sont plus « à la marge », tout cela est terminé.

J’en veux pour exemple, ce qui s’est passé en Grèce avec l’élection d’Alexis Tsipras, l’Europe a tremblé, car il avait annoncé des mesures « fortes » : la fin des blocages des rémunérations, des contrôles du FMI et de l’Europe, le non-remboursement de la dette, voire même la sortie de l’Euro.

Résultat… rien, une fois élu Premier ministre, Alexis Tsipras est rentrée dans le rang, repoussant à un autre jour ses réformes et ses refus vis-à-vis de l’Europe.

Et bien c’est pareil pour Madame Le Pen, elle entre dans le rang, ce qui l’oblige à suivre certains protocoles, comme cette soirée à New-York (entre nous, ce n’est pas une contrainte si désagréable que cela d’aller passer quelques jours à New-York et d’être invité à la soirée de gala du Time).

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Un commentaire

  1. Mais bien sûr… Le jour où les Français comprendront qu’ils sont TOUS pareils et que le FN n’est qu’un épouvantail politique, on aura déjà fait un grand pas vers une vraie révolution. Mais apparemment le Français préfère être mou du genou ou passer pour plus con qu’il ne l’est, à suivre tout ce qu’on lui dit comme un bon mouton à son berger.

    Sincèrement, ce pays est beau, a plein de ressources et de savoir faire et pourtant passe son temps à se prendre le bec sur des sujets qui au fond ne sont pas essentiels, ils regardent là où on leur pointe le doigt au lieu de regarder global et surtout d’agir réellement au lieu de blablater politique en se donnant un air intelligent et philosophe. Et au final : rien n’avance…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com