IdéesRéflexions

Location ou achat d’un local commercial

Lorsque l’on parle d’immobilier, de petites annonces, d’offres de ventes, de locations, on pense naturellement aux particuliers et à la recherche d’un appartement ou d’une maison.

Mais les entreprises se trouvent face à la même problématique. Peut-être pas les toutes petites entreprises domiciliées chez le gérant ou auprès d’une entreprise de domiciliation, mais dès que l’entreprise a du personnel ou si c’est un commerce, un magasin, alors dans ce, il faut un local commercial, des bureaux ou même un entrepôt.

Comme pour la recherche d’un appartement ou d’une maison, internet est certainement le vecteur le plus pratique, notamment BureauxLocaux, un site d’annonce B2B.

En fonction de l’activité que l’on exerce, de la stabilité de celle-ci ou de sa progression, il convient de définir ce que l’on cherche.

Si l’entreprise a une activité de bureau stable, avec un volume d’affaires suffisant, il peut être pertinent d’acheter le local (comme on le dit d’acheter les murs). Même à crédit, cela évite de payer un loyer à perte.

Mais, si l’entreprise a une activité en croissance, il est plus judicieux de louer, pour pouvoir plus facilement s’agrandir. Mais attention, les baux classiques sont assez rigides, ce sont des contrats dit 3, 6, 9. Chaque période dure 3 ans et ne peut être rompue en cours de route. Sauf à trouver un repreneur et avec l’accord du propriétaire, le loyer des 3 années est du.

SI l’activité n’est pas certaine, ou vraiment en forte croissance, la signature d’un bail précaire, sur une période pouvant atteindre 23 mois, peut être la bonne solution. Cela permet d’avoir un engagement limité dans le temps et souvent résiliable en cours du bail précaire sans pénalité trop importante.

Concernant la signature d’un bail ou l’acquisition des murs d’un magasin, il faut bien choisir. Contrairement à des activités de bureaux, que l’on peut déménager facilement, ce n’est pas un problème pour la clientèle. Un simple courrier indiquant la nouvelle adresse des bureaux et le tour est joué.

Pour un commerce ayant pignon sur rue, c’est plus complexe, les clients ont leurs habitudes, il y a toujours un risque d’en pendre une partie en cas de changement d’adresse. Peut-être pas, si le changement est dans la même rue. Mais, il n’est pas simple, si on veut s’agrandir, de trouver un nouveau local, libre, qui correspond aux besoins et vraiment à proximité du commerce actuel.

Cela nécessite une réflexion, en dehors d’une étude de marché pour avoir une idée des attentes des clients potentiels, et de bien évaluer la taille du magasin dont on a besoin. Ni trop grand, le loyer sera trop important, ni trop petit, pas assez de place pour proposer la gamme de produits que l’on désire vendre.

Pour un entrepôt, c’est plus simple, il faut un bail facile à résilier pour pouvoir prendre plus grand ou plus petit. Cela ne concerne que l’entreprise, rarement les clients. Sauf, si les clients passent à l’entrepôt récupérer des livraisons, mais le changement d’adresse qu’a que peu d’importance, tant que cela reste dans un périmètre raisonnable.

Pour répondre à toutes ces problématiques, internet est la meilleure solution, avec des annonces mises à jour (presque) en temps réel. Il est frustrant de repérer une annonce dans un magasin « papier » et d’appeler pour s’entendre dire « c’est déjà vendu » ou « c’est déjà louer ». Sur internet, dès qu’une transaction est réalisée, l’annonce peut être retirée, impossible sur du papier.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.