InfosRéflexions
A la Une

Liberté quand tu y tiens

Aujourd’hui, pour atténuer l’effet liberticide des mesures que chaque jour voit, le gouvernement et ses servis minimise fortement en employant la vieille technique de la séparation de chaque action.

Plus, encore, cette manière de dire vous ne devez pas être déranger si vous n’y dérogez pas, envoie le citoyen dans ses cordes somme si c’était lui qui avait fixé les limites d’actions du ring.

Or, depuis quelques années, sous couvert de la sécurité pour tous, les aimables dans leurs salons dorés ont fait concours de celui qui envisagerait le plus possible de restriction du droit d’aller et venir sans avoir à se soucier d’être ou non regardé, observé.

Bien sûr, vous avez reconnu ces désormais trop innombrables caméras de surveillance.

Elles avaient été, au départ, mise en place sur le mode vous verrez il y aura moins de délinquance.

Sauf que le délinquant pas fou, se rend méconnaissable rendant son identification impossible.

Et, le temps d’arrivée des forces de leur ordre, le brave délinquant à tout le temps de faire ce qu’il a à faire.

Et, c’est ainsi que leur utilité a été troquée contre la vraie surveillance de certaines infractions routières.

Oh, il ne s’agit pas d’éviter l’acte, même s’il est criminel, mais bien de choper à distances les contrevenants et leur envoyer fissa la bonne contravention qui va bien dans les caisses non sociales.

Bien entendu, pour clore le bec des réfractaires il sera rétorqué l’exemplaire salutaire de l’exception seule qui confirme la règle sur des centaines actes délictueux.

Et, madame la marquise, il faut bien tranquilliser les bonnes gens qui ont également la possibilité d’apport de bons votes.

Mais l’on va plus loin puisque pour attraper la contravention, il n’y a plus besoin d’un contact direct.

Seule suffit la parole d’un policier qui en plus de la violence légale a la voix puissante.

C’est encore mieux que les voitures de monsieur tout le monde ayant à bord des radars embarqués, et, etc,.

Et voilà que pour notre bonne santé sécuritaire, des drones vont agrémenter notre espace aérien.

Tout cela nous rendrait dérisoire les laissez-passés pour tous si ce ne sont les contrôles abusifs effectués sur l’ensemble du territoire pour notre bien, bien entendu.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.