Accueil / Idées / Les Tuches 3 … un navet sans intérêt

Les Tuches 3 … un navet sans intérêt

Sortie fin janvier 2018 au cinéma, je n’avais pas eu le temps d’aller le voir et j’ai attendu qu’il passe sur Canal +.

Chose faite. J’avais trouvé le premier film « Les Tuches » assez drôle, décalé, cette famille de beaufs qui vient de gagner une très grosse somme au Loto et qui veut devenir Monégasque.

L’idée a fonctionné, et le metteur en scène Olivier Baroux, c’est remis à la tâche pour nous proposer les Tuches 2 cette fois-ci aux États-Unis. Bien meilleur que le premier, plus original, plus incisif et les Tuches encore plus Beauf.

Chaque membre de cette drôle de famille avait sa place avec un rôle réel, Jeff Tuche n’étant au-dessus des autres, mais avec l’ensemble de son clan.

On pouvait imaginer que le 3 allait être encore plus incisif, mais c’est creux. Pourtant l’idée de départ est drôle, Jeff Tuche, Maire de Bouzolles croit à tort que le TGV faire un arrêt dans son cher village, il n’en est rien, il ne fait que passer.

N’arrivant pas à joindre le président de la République pour le parler de ce problème, il se présente à l’élection présidentielle pour faire parler de lui … et hasard de circonstances, il est élu.

L’idée est originale et tout commençait sous les meilleurs auspices, voilà notre famille de beaufs qui va s’installer à l’Élysée.

En dehors de la grève du président à l’Élysée, qui aujourd’hui faire sourire en lien avec les gilets jaunes (mais pas au début de l’année 2018), rien, c’est le vide sidéral.

Jeff Tuche interprété par Jean-Paul Rouve est le seul à tenter de sauver le film, les autres la Mère, la Grand-Mère et les 3 enfants n’y sont pas. Mais comment pourrait-il en être autrement, chacun avait hérité d’un personnage sans grand intérêt.

La mère en dehors d’apprendre à faire des frites au chef cuisinier de l’Élysée est absente, la grand-mère on ne sait pas ce qu’elle vient faire dans cette galère. Quant aux trois enfants, il est préférable de ne pas en parler.

Mais, Jeff Tuche ne va pas assez loin, les gags sont rares sont rares et tombent à plat. On n’arrive pas à y croire.

Même le plus beauf, ne se comporterait pas ainsi. Dans les Tuches 2, Jeff en patron de clinique de chirurgie esthétique fait de son mieux en étant un plouc et en surprenant tout le monde.

Le président de la République Jeff n’essaye pas d’être président, ni de saboter la fonction en s’occupant que de son TGV, ni de rien. Il n’est même pas le Jeff Tuche de Bouzolles, beauf et drôle. Jean-Paul Rouve donne l’impression de se demander ce qu’il fait là.

À la limite, je me demande si l’ensemble des acteurs interprétant la famille Tuche avaient envie de se retrouver dans ce troisième volet, si on ne les a pas un peu poussés. Ils donnaient tellement l’impression de se forcer. Mais, il faut avouer que le scénario est très mauvais.

Si Olivier Baroux veut faire un Tuche 4, il faut qu’il sorte un sujet mieux traiter et être certains que ces acteurs aient vie d’en faire un quatrième.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.