Accueil / Bibliothèque / Les Rugbymen : On a déboulé à Marcatraz, une bd publiée par Bamboo

Les Rugbymen : On a déboulé à Marcatraz, une bd publiée par Bamboo

rudby01Les Éditions Bamboo nous proposent le tome XIV de la Bande Dessinée « Les Rugbymen » sous le titre « On a déboulé à Marcatraz ».

Ce tome 14 est écrit par BEKA, sous ce pseudo se cache un couple pour le travail et dans la vie : Caroline Roque et Bertrand Escaich. Lorsqu’ils se rencontrent, Bertrand écrit déjà des scénarios de BD, mais Caroline prépare un doctorat de chimie. Ensemble, ils signent des BD comme Les Rugbymen ou bien Studio Danse.

Le scénario ne serait rien sans le dessin qui est dû au talent de Poupard, Alexandre Memin de son vrai nom. Il prend son pseudo, en référence à Franck Poupard personne du film d’Alain Comeau, Série noire interprété par Patrick Dewaere.

Que l’on aime ou pas le Rugby, ces rugbymen ne nous laisse pas indifférent, ils sont drôles et tellement gauches qu’ils en deviennent attendrissants.

rudby02Personnellement, le rugby ça ne m’intéresse, mais là que Bamboo sort un nouveau volume de cette série, je la dévore d’une seule traite.

Avant d’ouvrir, ce 14 volume, un mot du titre nous met sur la voie de ce qui attend nos rugbymen : Marcatraz qui sonne comme la célèbre prison d’Alcatraz.

Et effectivement, quand André et Boniface, les deux plus anciens supporters de Paillar, arrêtent de chanter dans les tribunes, c’est mauvais signe… signe que nos joueurs ont perdu un match.

Mais, lorsque les défaites s’enchaînent durant tout l’automne pour l’équipe du PAC et, humiliation suprême, Ripaille, l’ennemi légendaire, les bats pour la première fois depuis de nombreuses années, rien ne va plus.

L’Entraîneur se rend compte que ses méthodes ne sont plus efficaces, il a beau être original il faut autre chose pour que ses joueurs remontent la pente.

rudby03Et ce, autre chose, c’est le pire des entraînements, la pire des prisons, le redoutables centre de formation de Marcatraz.

Sans rien raconter, disons qu’au moment où le car où se trouvent les joueurs s’arrête devant une énorme bâtisse peu avenante, que le portail s’ouvre laisse entrer le car et se referme brutalement, on sait que les joueurs ne viennent pas d’entrer dans un club de vacances.

À partir de là, nous allons observer, page après page, gag après gag, la vie des joueurs dans un entraînement hors norme.

Mais, en fin de compte rien de méchant et les rugbymen prennent tout cela avec bonne humeur.

On a déboulé à Marcatraz avec Les Rubymen, le tome 14 publié par Bamboo à ne pas manquer.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com