Réflexions
A la Une

Les riches, les battus, et alors ?

L’on pourrait croire que parler des riches est facile tellement leur vie est rêvée.

Mais, justement, elle est tellement éloignée du quidam ordinaire, que l’imagination peut jouer des tours et faire douter lors de la prise de la plume ou clavier.

Il y a aussi le phénomène de marronnier qui, s’il remplit facilement la gamelle, devient de plus en plus compliquer à y incorporer une certaine différenciation ; préoccupation de riches me direz-vous ! Aussi, c’est peut-être pour cela, remplir à tout prix les pages d’un magazine qui doit se vendre plein, existe-il un ble encart d’une demi page tout de même accolé à deux superbes îles occupées égoïstement par des riches du classement.

Le titre en est «  l’anticapitalisme, une haine française ».

C’est propret, facile et loin de tout populisme d’avant garde à toi Lagardère.

L’accroche dit bien ce qu’elle veut dire, l’article peut-être un peu moins puisqu’il est reconnu que le langage haineux sur lesdits ne composent qu’une très faible minorité à hauteur de 0,5 %.

Vraiment pas de quoi casser des œufs d’autant plus qu’il est de plus en plus difficile d’acheter son pain quotidien.

Et puis, cause toujours, puisqu’à chaque élection, c’est toujours la même chanson – auprès de mon marronnier vivons heureux – la droite fait son total de voix largement majoritaire sans même y (r)ajouter celles des fausses gauches qui assombrissent largement ce paysage uniforme.

Et si par certains, ces riches sont hais, c’est qu’inconsciemment chacun sait la distance interplanétaire qu’il y a entre eux et nous sans aller-retour, que les ragots insultes, ne sont en fait que de simples velléités d’individus perdus dans leur moi inconscient.

Désormais, l’on va faire un Grenelle pour les conjoints battus.

Comme si la loi actuelle n’était pas suffisante, comme si l’on ne savait que les bons moyens existants actuellement devaient être renforcés.

Il y a eu morts de personnes violentées, il y a eu séquelles physiques et morales sur personnes battues.

Pourquoi attendre un nouveau drame pour sensibiliser plus la population ?

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer