Accueil / Réflexion / Les envahisseurs

Les envahisseurs

Hier, ils vous appelaient sur votre fixe et vous aviez du mal à leur faire comprendre que, décidemment, ils feraient mieux d’aller voir ailleurs s’ils peuvent vendre autrement leur fausse politique marketing.

À ma connaissance, cela rapporte quelques avis négatifs sur la marque concernée d’un client qui s’en détache petit à petit et des frais généraux pour l’entreprise qui a eu le malheur de croire en son service recherche développement de l’équipe marketing maison, à moins, et c’est encore pire, qu’il n’est fait appel à des consultants en la matière qui, eux, ne recherchent que des contrats dont l’intéressement les comblera chaque mois qu’un marketeur fait.

Mais, le gouvernement qui s’intéresse à notre sort et surtout à son matelas électif a juré et promis que ce serait fini si l’appelé en avait marre de l’être et s’inscrit en conséquence sur une liste pour ne plus l’être.

Mais, c’est oublier que ces habiles qui sont devenus As auprés des grandes écoles de commerce, ont plus d’un tour dans leur besace pour chasser le gibier de consommation.

On n’appelle plus pour une offre commerciale destinée à un prospect futur client, mais pour le rendu d’un service dans l’intérêt du citoyen.

Tout est dans la sémantique, vive les beaux diplômes qui en fichent plein la vue des heureux servis.

Mais, il faut croire que cela ne suffit plus puisque constatant que les fixes prennent la poudre d’escampette pour le profit des portables, ils attaquent ces dernier et cerise sur le gâteau ; vu la portabilité des nouveaux joujoux et la forte dépendance de leur propriétaire, ils peuvent les joindre n’importe où.

Elle n’est pas belle la vie ?

Tenez dans le même registre, c’était une pub qui inondait nos radios de la belle promesse de résorber sa graisse tout en mangeant de bons petits plats.

Cela marche tellement bien que, désormais, pour être mieux compris ils en font la pub télévisée pour dire que mardi, il a appelé et maigri, mercredi elle a appelée et perdue et bis repetita…

Moi, j’ai compris comment puisqu’ils ne garantissent qu’un dessert par jour !

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com