InfosRéflexions
A la Une

Les chiffres, les chiffres nuisent à la réalité

Les jusqu’aux boutistes de la recherche des profiteurs ont deux défauts. L’un est la tendance «  qui veut tuer son chien dit qu’il a la rage » sans vraiment expliciter qui du maître ou du chien l’a la rage.

Le deuxième qui ne fait, hélas pas défaut, s’imbrique dans des amalgames douteux suffisamment généralistes pour étayer des thèses savantes sans un poil de preuve affirmée.

C’est ainsi, il y a fort longtemps, que l’on avait appris que quelques malins polygames touchaient plus que des cadres supérieurs.

Loin de moi d’écarter la force de travail de ces hommes à entretenir en enfant ce qu’il considère comme son cheptel féminin ; l’autre étant dans l’impossibilité de créer, nous n’en parlerons pas.

Dans les faits, il était bien compliqué de trouver nombre de ces profiteurs que ces soi-disant lanceurs d’alertes à faire des jaloux s’en sont allés plus loin rapporter leur découverte.

Actuellement, ils affirment qu’un personne au Rsa peut toucher plus qu’une personne travaillant et rémunérée au Smic.

Je ne m’étalerai pas sur le fait que l’on compare ce qui peut à la limite servie de bouillie en potage, mais, tout de même essayons pour voir.

Le Smic net disponible s’élève à 1 219€, le Rsa à 564€.

L’on est vraiment curieux de savoir comment ce dernier peut rattraper l’écart avec le premier travailleur.

Bien sûr, je ne vais pas me vautrer dans la facilité en disant qu’il est bien curieux de faire travailler des gens à ce tarif d’autant plus qu’il s’agit tout le temps des gens des première, deuxième et troisième lignes dont on a bien compris, il y a encore peu de temps, l’importance.

Je n’irai pas plus loin, ne voulant pas aggraver les souffrances patronales.

Savez-vous que si au Rsa vous bénéficiez de 540€ vous n’avez pas droit aux allocations logement.

Allez me rechercher vos chiffres tronqués pour en discuter clairement de cette pauvreté non précaire.

Un autre chiffre, depuis l’arrivée de ce virus infernal les bénéficiaires du Rsa augmentent de 8,5 % en nombre.

Vous voulez en être ???

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.