PolitiqueRéflexions

L’électrique ne ruisselle pas

Le ruissellement tant attendu par l’illuminé s’est répandu sur les pavés des champs.

Par contre, les associations caritatives ont bien constaté une remontée en première de cordée de leurs sous sous bien à eux qu’ils ne veulent plus donner puisque l’on retiré leur intérêt à donner.

En fait, les riches savent que pour s’enrichir il faut accepter de donner pour mieux recevoir.

En aucun cas le contraire n’est vrai.

Le premier de classe de cordée s’est planté, refusé à l’examen du pouvoir.

On nous parle de la soi-disante grande peur de l’impôt à la source et l’on nous donne en exemple un auto-entrepreneur.

Or, il est connu que ceux-ci sont bien les premiers a en avoir subi le profit puisqu’ils payaient leur dû en même temps que leurs cotisations sociales.

Vraiment, ils sont bizarre ces journalistes mal informés.

Une autre question qui fait grand bruit dans le Landerneau du petit monde des bobos nombril du monde depuis la Capitale.

Est-ce que les gilets jaunes se transformeront en marque ? Ben, vu que le petit d’extrême droite, qui a lâché sa copine cheftaine des scouts bruns, a déposé pour son seul compte la marque, pourquoi se poser la question ? En Outre Atlantique, une belle lumière bleue a envahi le ciel pourtant sombre de la nuit tombée.

Les gens des villes se sont paniqués, pour les rats des champs on ne sait pas.

Mais non, ce n’était pas une arrivée massive d’extra-terrestres venus souhaiter de bonnes fêtes au peuple élu ; ni même le clown triste faisant son cirque.

Simplement une usine en bagarre avec elle-même qui s’est explosée les boulons.

En attendant, ce fameux prétend que la mobilité électrique ne sera pas durable.

Pour lui prouver raison, quelques-uns qui l’apprécient ont décidé de porter leur action contre cette modernité qui les dérange dans leur immonde gaspillage.

Évidemment, les cartes financières du business pétrolier et automobile étant renversées comme une vulgaire table de jeu perdante, certains n’apprécient vraiment pas de perdre ce bon vieux temps….

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.