Faits d'actualitéInfosRéflexions
A la Une

L’eau de tous les fantasmes

S’il y a bien un produit, absolument indispensable à la vie et sur lequel nombre de rumeurs courent depuis toujours c’est… l’eau.

En France l’eau du robinet est potable, il peut arriver qu’il y ait un problème et à ce moment les pouvoirs publics communiquent immédiatement sur le sujet pour mettre en garde la population concernée.

Ce peut être une interdiction durant une période de toute consommation (et distribution de bouteille d’eau), une recommandation de faire bouillir l’eau avant toute consommation (notamment pour certaines catégories de la population ; femmes enceintes, jeunes enfants ou malades).

Mais, en dehors de ces cas, l’eau du robinet est potable. Il n’existe plus de réseau d’eau non-potable. Au robinet, ce n’est pas de l’eau distillée qui coule, totalement neutre, mais c’est une eau à laquelle notre organisme est habitué.

Chaque pays a des normes, plus ou moins strictes, mais auxquelles l’organisme s’accoutume, sans risque de maladie. Il y a des pays où l’on recommande aux touristes européens de ne pas consommer l’eau, au risque d’attraper… la tourista (une diarrhée). Les Américains peuvent avoir le même problème lorsqu’ils viennent en Europe.

Oui, en France, l’eau du robinet est potable, pourtant elle est source de tous les fantasmes. Enfant, je me souviens, à la campagne, une voisine avait dit avoir vu sortir du robinet de sa cuisine des têtards !!! J’aurai bien voulu les voir.

Aujourd’hui, le dernier fantasme en date est de dire que dans nombreuses régions de France, l’eau du robinet subit une contamination radioactive.

Concernant, Paris, il semble que la rumeur soit partie d’un message laissé par une infirmière sur WhatsApp. Avec les réseaux sociaux les rumeurs vont vite et on peut diffuser tout et n’importe quoi.

On mesure la radioactivité en becquerel (Bq). Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la norme maximale est 10 000 becquerels par litre d’eau. La norme européenne fixe un seuil beaucoup plus bas de 100 becquerels par litre d’eau. Actuellement à Paris, la mesure donne 9 becquerels par litre d’eau (on ne peut pas dire que l’eau soit radioactive).

Maintenant, pour ceux qui ne veulent pas boire d’eau du robinet, ils ne peuvent pas rester sans boire, ils doivent se rabattre sur l’eau en bouteille.

Mais est-ce si sûr que cela ?

Une étude conduite en 2018 par Sherri Mason (professeure à l’université de l’État de New York) ayant testé plus de 250 bouteilles d’eau de 11 marques différentes, a constaté que 93 % des bouteilles contenaient en moyenne 10,4 particules de plastique ayant un diamètre de 0,10 mm (le diamètre d’un cheveu), et 95 % contenaient en moyenne 325 particules de plastique ayant un diamètre entre 0,065 mm et 0,1 mm.

Par ailleurs, il faut savoir que les normes sanitaires imposées aux embouteilleurs d’eaux de source ou minérales sont moins contraignantes que celles imposées aux fournisseurs d’eau du robinet.

On peut imaginer qu’il n’y a pas de soucis avec les grandes marques. Mais est-ce le cas pour tous les embouteilleurs ?

Il peut même avoir des traces de pesticides dans les bouteilles d’eau, telle que l’avait relevé il y a quelques années « 60 Millions de consommateurs ».

Il faut faire de la prévention, maîtriser les risques qui nous entourent. Il faut protéger les plus faibles (nouveaux nés, malades,…). Pour les autres, il ne faut pas vivre dans un univers aseptiser. Il faut laisser notre organisme s’adapter à son environnement.

En Europe, nous ne risquons pas en buvant d’eau du robinet d’attraper la fièvre Ebola, le choléra ou autre maladie mortelle.

Bien entendu, il y a toujours le risque d’une attaque terroriste d’une réserve d’eau potable, mais elle pourrait également s’attaquer à la chaîne d’embouteillage d’eau minérale ou de source.

L’eau est un produit qui n’est pas neutre, l’eau a un goût. L’eau du robinet, en fonction des régions n’a pas le même goût, il en est de même pour les eaux en bouteille (sans parler des eaux gazeuses) par exemple un verre d’eau d’Evian, n’a pas le même goût qu’un verre de Vittel.

Si on aime par goût certaines eux en bouteille pourquoi pas (en plus ça fait faire du sport pour la ramener chez soi… 1 kg au litre. 1 pack de 6 bouteilles de 1,5 litre = 9 kg).

Mais, il ne faut pas faire de fixation sur l’eau du robinet, en France elle est potable et ne pas prendre pour monnaie sonnante et trébuchante la moindre alerte lancée par n’importe qui sur n’importe quel réseau social.

Lorsqu’il y a un problème, à un moment donné, sur le réseau d’eau potable, les pouvoirs publics communiquent immédiatement.

Tags

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.