Accueil / Tests Produits / Le télémètre Laser RPW-1000 connecté de RYOBI

Le télémètre Laser RPW-1000 connecté de RYOBI

laser01Bien que les mètres métalliques ou en bois n’aient pas disparu, depuis quelques années nous trouvons des mètres lasers.

Contrairement aux mètres standards, le mètre laser prend la mesure sans rien de matériel à dérouler. Il se présente sous la forme d’un boîtier qui va émettre un rayon laser. Lorsque l’on veut mesurer, par exemple, la distance entre 2 murs dans une pièce. On positionne le boîtier contre un mur et on vise l’autre mur, où sera projeté le rayon laser, visible par un point rouge lumineux sur le mur.

La mesure se fait par le chronométrage du temps que met le rayon pour faire l’aller et le retour entre le boîtier et le mur.

Attention, quel que soit le télémètre laser, ce n’est pas un jouet. D’ailleurs, c’est clairement indiqué par RYOBI sur les notices fournis avec le télémètre laser. Il ne faut pas regarder de face, ni viser quelqu’un avec le rayon laser. Il ne brûle pas, mais pourrait provoquer des dégâts au niveau de l’œil.

Dans les mètres laser standards, la distance va s’afficher sur le boîtier du mètre.laser04

Le télémètre laser que propose RYOBI, référence RPW-1000, est un objet connecté allant plus loin que la simple mesure d’une distance.

Le RPW-1000 contient 2 piles format AAA pour faire fonctionner l’électronique et le rayon laser. Le RPW-1000 communique avec une application iPhone.

J’ai installé celle-ci sur mon iPhone 6. L’application RYOBI est unique pour l’ensemble des objets connectés de la marque. Lors de la première utilisation d’un objet, l’application demande le numéro de série de l’appareil (j’ai tâtonné un peu pour le trouver, il est sur une petite étiquette collée sous le couvercle du boîtier).

Comme on le voit sur l’une des photos, l’iPhone vient se plaquer contre le télémètre laser, il est branché avec celui via la prise du casque (attention, lorsqu’on le branche, le RPW-1000 règle le son au maximum. Donc en réutilisant l’iPhone pour écouter de la musique ou téléphoner, il faut penser à baisser le son).

On va piloter le RPW-1000 depuis l’application sur l’iPhone. Il y a 2 modes d’utilisation.

Un mode de base, où le RPW-1000 se comporte comme un simple télémètre laser.

laser5Et le mode « pleine fonctionnalité », là les possibilités sont très larges.

En plus de la mesure, l’application intègre un indicateur de niveau (le niveau à bulle version XXIème siècle), cela permet d’être certains d’émettre un rayon horizontal ou vertical. C’est important, si on vise en biais la mesure sera ne sera tout à fait exacte.

L’application va permettre de mesure des distances, des surfaces ou des volumes.

Par exemple, si on mesure le volume d’une pièce, on va mesurer la longueur de la pièce, la largeur, puis la hauteur. L’application enregistre toutes données, puis affiche le volume de la pièce.

Il est également possible d’y ajouter une photo (que l’on va prendre avec l’iphone, donc sans quitter l’application).

Le RPW-1000 est compact, il tient dans la poche. Toutefois, comme la plupart des objets connectés, il n’est pas autonome. Pour fonctionner, l’iPhone est indispensable. Ce n’est très long à mettre en œuvre, mais il faut son iPhone, le sortir de coque ou pochette, l’installer contre le télémètre laser, le brancher et lancer l’application. Mais, ça prend quelques minutes.

Pour faire plusieurs mesures, évaluer la surface ou le volume d’une pièce, ce n’est pas un problème. Mais j’ai juste une distance entre 2 murs à mesurer, la mise en œuvre est un peu lonlaser03gue.

Il manque au RPW-1000 un affichage et un bouton pour demander une mesure simple de distance. Et là ça serait parfait. Mais, c’est une critique que je formule avec tous (ou presque) les appareils connectés. Il faudrait un minimum d’autonomie.

Mais, le RPW-1000 est un superbe objet connecté, très performant et aux multiples possibilités. C’est un télémètre laser à avoir dans sa boîte à outils.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com