IdéesRéflexions
A la Une

Le ridicule n’est pas une arme destrucive

Les hommes de l’Est en rigolent encore. Ce devait être la grande délivrance de l’autonomie des hommes d’Outre Atlantique.

Grâce à l’aide privée d’un milliardaire fout de rêves, ils devaient prouver au monde entier que leur modèle était le bon.

Mais Dame nature leur a joué mauvais tour malgré la débauche de voitures papillons exposées pour la plus grande gloire de leur constructeur qui voudrait bien en vendre plus.

Mais ce n’est que partie remise.

Cet homme ne veut pas perdre la main à la loterie des grands hommes restés marqués dans le marbre de la grande plaque de l’histoire avec un « H » majuscule comme il se doit.

En attendant, il nous illumine du plein feu de ses satellites charger de nous guider ici bas pour plus tard, peut-être demain, nous autoriser à nous brancher wifi tout le temps qu’il fait en n’importe quel endroit planétaire.

Robinson ne veut pas revenir tant il trouve ce monde cruel.

Ce n’est plus au sol qu’il y a bouchon, mais bien dans l’inter-espace où le ciel semble bien être devenu une décharge à haute teneur technologique à faire pâlir d’envie le 7ème continent qui peine à trouver bon refuge sur notre bonne vieille Terre chérie, c’est bientôt ta fête.

C’est ainsi comme cela, vous n’êtes qu’une variable d’ajustement au plus grand profit de plus grand que vous.

Vous vous devez de servir servilement les intérêts de ces gens sans chercher à comprendre ce qui les pousse à se conduire ainsi.

Cela vous évitera tout plein de maux de tête sachant désormais que les doliprane et autres sont mauvais pour la santé.

Hier, vous étiez priés de vous confiner, aujourd’hui, vous êtes (re)priés de vous déconfiner au plus vite car la nation a besoin de vous.

Pour une fois que vous avez le sentiment de servir à quelque chose, ce serait bête de vous en priver.

Alors suivez le troupeau élagué de ses vieilles branches considérés à risque pour la survie de l’espèce qu’elles ont largement contribué à pousser.

Mais hier n’est pas aujourd’hui, c’est bien connu.

Booking.com
Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer