Accueil / Bibliothèque / Depuis l’au-delà de Bernard Werber chez Albin Michel

Depuis l’au-delà de Bernard Werber chez Albin Michel

Albin Michel nous propose, de Bernard Werber, Depuis l’au-delà.

Après des études de droit et de criminologie à Toulouse, Bernard Werber entre à l’École supérieure de journalisme de Paris. Il fait ses premières armes dans un journal de Cambrai aux rubriques “chiens écrasés”, météo, mariages et cérémonies en tout genre, avant de gagner le prix de la fondation News du meilleur jeune reporter qui lui permet de financer son premier vrai grand reportage. Sujet : les redoutables fourmis magnans de Côte-d’Ivoire. A son retour, il devient pigiste (L’Événement, Le Point, VSD…), puis journaliste scientifique au Nouvel Observateur où il reste 7 ans.

Son enquête sur les magnans va lui inspirer son premier roman, Les Fourmis, qui connaît dès sa sortie en 1991, un succès immédiat, en France et dans le monde, notamment en Corée et en Russie. Succès qui ira croissant au fur et à mesure de la parution de ses livres (près d’une vingtaine : romans, nouvelles, pièce de théâtre…).

Bernard Werber est un auteur qui ne laisse indifférent, clairement on apprécie ou on n’apprécie pas son style, sa manière de nous raconter des histoires.

Je vais faire un aveu, je n’ai jamais lu ses 2 premiers romans, Les fourmis et Le jour des fourmis. Allez savoir pourquoi !

J’ai découvert Bernard Werber à la sortie de son 3ème roman : « Les Thanatomautes », assez surprenant, l’histoire de gens qui explorent le monde des morts. Un roman que j’ai trouvé… génial, et j’ai lu (pratiquement) tous ses autres romans, dont le dernier « Depuis l’au-delà ».

Quelques années après les Thanatonautes, Bernard Werber nous avait à nouveau entraîné dans le monde de l’au-delà, avec l’empire des anges.

Avec Depuis l’au-delà, il nous pousse à nouveau dans le monde des morts ! Le décor est posé dès le début du roman. Le personnage principal : Gabriel Wells, un écrivain de romans à suspense, va mener une enquête concernant un meurtre. Un sujet assez banal, sauf que le mort est… Gabriel Wells lui-même.

Il a été tué dans la nuit et il doit résoudre cette énigme : qui l’a tué ?

Gabriel Wells est à la fois la victime et l’enquêteur.

Comme toujours avec Bernard Werber, on va retrouver des passages de l’encyclopédie du Savoir Relatif et Absolue.

Bien que Depuis l’au-delà soit dans la lignée des Thanatonautes et de l’Empire des anges, il n’est pas nécessaire de les avoir lus pour entrer dans ce nouveau roman. Mais, ça donnera probablement, envie de les lire par la suite.

Dès les premières pages, on reconnaît le style de Bernard Werber, c’est dynamique, les narrations étant ponctuées de dialogues. On entre tout de suite dans l’histoire, les bases sont posées dès les premières pages. C’est ce que j’apprécie avec cet auteur, on ne sait pas où il va nous mener in fine, mais on a tout de suite la thématique du roman.

Je ne vais pas vous raconter l’histoire, à vous de lire « Depuis l’au-delà ». Je dirais, simplement, que même si l’enquêteur est mort, c’est une intrigue policière, où l’on croit deviner le coupable, mais non, erreur. Difficile d’imaginer la fin de roman. Mais, c’est comme cela avec Bernard Werber, la fin n’est jamais celle à laquelle on s’attend. C’est, à mon avis, une des forces de ses romans.

Si vous n’avez jamais lu de roman de Bernard Werber, Depuis l’au-delà est l’occasion de commencer. Même si vous n’aimez pas les intrigues policières (c’est mon cas), avec cet auteur l’enquête prend une autre dimension.

Si vous avez déjà lu des romans de Bernard Werber en lisant celui-ci vous ne serez pas déçu.

Pour vous procurer, Depuis l’au-delà, cliquer ICI

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.