Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

L’assurance n’est pas le tonneau des danaïdes

Jeter à la vindicte populaire l’ensemble des assureurs parce qu’ils entendent faire respecter les règles et clauses de leur contrat est fortement plus qu’un abus de langage.

Que dirait le restaurateur si un client commandait un plat qui ne soit pas sur sa carte et continuerait de l’exiger ? Une clause est l’engagement assuranciel dont le coût a été estimé par l’assureur pour lequel il a établi une prime ou cotisation selon son statut.

Mais, bien entendu, encore-faut-il qu’il est bien rédigé ses clauses notamment les exclusions.

Car si l’événement n’est pas formellement exclu il reste couvert dans le cadre du libellé de la garantie et l’inverse peut-être également plausible.

Or, une épidémie n’est pas une pandémie dont les conséquences sont bien plus lourdes et importantes.

Ce n’est pas la faute de l’assureur si une Organisation internationale reconnue par tous à déclarer que la Covid19 était passée d’épidémie à pandémie ; d’ailleurs, il remarquable que personne n’a rappelé les propos de l’illuminé assurant lui que nous étions en guerre, contre un ennemi invisible certes mais en guerre tout de même.

Savent-ils même ces va-t-en guerre qu’ils nomment ainsi quand cela les arrange que leur assureur pourrait être attaqué parce qu’il prend des engagements hors contrat ? Maintenant, il est vrai, que rien n’interdit à la profession d’organiser une caisse commune qui pourrait être aussi alimentée par les réassureurs dont la Ccr qui connaître bien les fléaux naturels.

Ceci dit, l’argument de dire que durant le confinement les sinistres sont moindre est bien fallacieux et d’ailleurs l’exercice concerné n’est pas fini qu’il constate une réelle recrudescence des accidents par rapport non pas à cette plage inerte mais à la période des exercices précédents, ce qui pourrait bien changer la donne pour les années à venir.

Mais, il est vrai qu’à l’opposé, certains gestionnaires en cours ont une tendance lapidaire à renoncer à mettre en jeu leur garantie sans doute de peur d’avoir trop de télétravail à faire chez eux ?

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.