Accueil / Réflexions / La vie reprend son cours

La vie reprend son cours

Le patron des syndicalistes renouvelle son mandat à une très forte majorité de ses adhérents en nette diminution affichée.

Les locomotives cherchent comment revenir sur les rails en laissant le moins de monde sur les quais.

Tout roule d’un long fleuve tranquille pour l’impérieux qui décide laisser à son premier la gestion par intérim de l’entreprise France pour mieux squatter l’internationale Europe qui n’attend que lui.

La menace édictée par voies interposées d’un éventuel remaniement de son gouvernement semble avoir calmé certaines velléités.

L’héritage du chanteur des vieux adolescents boutonneux laisse apparaître une possibilité de résolution pour sa fermeture aidé en cela par un bataillon de notaires et avocats plus ou moins associés.

L’eau s’en allée plus ou moins vite des maison qu’elle avait empruntées faute d’avoir été convenablement guidée par des chemins naturels depuis longtemps oublié par la dénaturation collective paysanne et bâtisseuse urbanisée.

Les étudiants semblent plus préoccupés à tenter de prendre leur train train quotidien pour passer le bac à moins qu’ils ne comprennent qu’une péniche ou autre barque serait plus simple pour arriver au bon port de la fac promise.

Les voleurs volent, les policiers verbalisent, les juges jugent, les immigrés sont expulsés, les travailleurs se préparent à leurs congés payés.

Et le smoins chanceux continuent de vivre dans leur misère annoncée en se satisfaisant de savoir que les inégalités ne se sont pas aggravés.

Ainsi, ils peuvent être assurés de n’avoir pas à laisser un peu de place à d’anciens riches qui se seraient trompés de trajectoire.

Il ne reste plus, pour tous les déshérités, à rebondir comme savent si bien dire les armées de consultants dont aucun n’est d’accord avec son partenaire concurrent.

Et bientôt la coupe du monde qui va faire déborder de joie les travailleurs pour un temps calmés.

Et bien tôt le tour de France qui justifiera de longs après-midi calés dans un fauteuil plus ou moins garni.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.