Accueil / Réflexions / La totale

La totale

Celle-la on ne nous l’avait jamais fait.

D’un fournisseur d’énergie qui veut nous faire croire que ses téléacteurs ont toute la liberté voulue de prendre leur temps de converser, voire plus, avec leurs correspondants prospects.

Fallait oser comme cet indélicat qui veut faire croire à cette charmante jeune fille, invitée à son insu au restaurant, qu’il est trop court pour la note finale.

Fallait faire comme cet autre débloquant son compteur pour débourser ce qu’il faut pour convaincre sa promise au finish d’un bon repas que l’on croit bon et peur-être chargée de promesses à venir qui en diraient long sur leur avenir.

Les seules que l’on croyaient les plus performantes sont désormais accusées, en plus de ne pas payer leurs impôts dans les pays où elles sévissent, c’est-à-dire sur toute la surface de notre si bonne vieille terre, de vouloir diriger le monde et imposer leur diktat sur une société dont elles seules ont la vision et surtout à leurs conditions de performances financières.

Ce sera le prix à payer, si l’on n’y prend garde à toi, du toujours plus de gratuits dont les produits et services ne le sont pas du tout à moyen et long terme.

Mais nos chers supers politiques y veillent, puisqu’ils n’en tirent pas plus profit que cela – l’un de leurs champions en l’espèce une championne, s’est fait battre à pleine couture par un pays adverse utilisant les milliards de données communiqués par tout ces gratuits – en sortant de derrière les fagots la vieille complainte du type qui ne paye pas son juste prix d’impôts tout un chacun.

On parie qu’à Paris, ils continuerons à payer banane ??

Et la cour des comptes, flanqués d’énarques sortis de la botte et n’ayant jamais quitté leur bureau de planqués, ont décidé de faire la peau à nos médecins dont on aimerait bien qu’ils soient plus nombreux à nous prendre soin de nous…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

----------------------

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*