Réflexions
A la Une

La photo, c’est mieux quand…

Encore une énième discussion en forme de presque déclaration de guerre sur le monde photographique de maintenant où c’était mieux hier.

Ah oui, monsieur, de mon temps avec l’argentique, nous faisions attention à nos prises étant donné le coût du film argentique.

Ah oui, monsieur, de mon temps avec l’argentique, l’on n’avait que nos yeux pour avoir l’œil vif du photographe pour bien cadrer et composer.

Ah oui, monsieur, de mon temps avec l’argentique, c‘était du vrai noir et blanc.

Maintenant, avec votre numérique, vous ne comptez plus les prises de vues prises au hasard sans grande réflexion.

Maintenant, avec votre numérique, vous visualisez votre image.

Maintenant, c’est maintenant, et c’est nettement mieux qu’avant.

D’ailleurs, ces détracteurs ne disent pas à quel moment ils se réfèrent à leur avant ; était-ce lors de l’utilisation des plaques de verre, l’utilisation de posemètre non intégré ou était-ce tout le modernisme apporté au moment où ils ont approché la photographie ? Or, messieurs les zélateurs de tout appareils photographiques, actuellement le photographe, faiseur d’images, a, aujourd’hui, l’immense privilège de contenir l’ensemble de la production photographique de la prise de vue à son édition même si, bien souvent, l’impression demeure encore trop une affaire de technicien.

A chaque instant ses possibilités, à chacun de les saisir en fonction de ses connaissances et capacités mais aussi, surtout (?), sa propre sensibilité.

La prise de vue est notamment le moment privilégier pour saisir l’ensemble des détails d’une scène et encore pourra-t-il y ajouter ou enlever une partie d’image d’image qui ne sied pas à son résultat recherché.

Mais, libre à lui d’y rajouter des artifices tels que détecteur de mouvement pour saisir l’insaisissable, des filtres modifiant sensiblement les couleurs ou l’ambiance réelle ou encore faire des mouvements pour obtenir autre chose.

En post production, il modifiera, corrigera, accentuera pour magnifier son choix.

La diffusion sur support sera un autre moyen de mise en valeur autre ment que sa simple connaissance et partage.

L’essentiel est de produire une belle image mais sans tromper ses lecteurs.

Bonne photographie.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer