Accueil / Tests Produits / La Luminothérapie avec Brightspark de Lumie

La Luminothérapie avec Brightspark de Lumie

lumieB03Nous avons besoin de lumière et ce n’est un secret pour personne mais les jours commencent à raccourcir et même dans la journée le soleil brille moins, c’est le début de l’automne et nous avons pour des mois avant de retrouver une lumière agréable.

Or le manque de lumière peut agir sur notre humeur, sur notre tonus, et cela peut même nous donner envie de dormir dans la journée.

S’il existe des compléments alimentaires pour de nombreuses carences, il existe une solution pour la carence en lumière, c’est la luminothérapie.

lumieB01J’ai testé le Brightspark de la société Lumie, il s’agit d’une lampe de luminothérapie, qui a l’avantage d’être compact, contrairement à d’autres modèles qui sont encombrantes.

La luminothérapie va permettre de lutter contre le TAS (Trouble Affectif Saisonnier) et de limiter la dépression dite hivernale. Mais, la Brightspark n’est pas un dispositif médical.

Sauf en cas de problèmes oculaires, la luminothérapie est considérée comme étant sans danger.

Il y a 2 moments d’utilisation de la Brightspark à la maison.

La cure de luminothérapie, mettre la lampe à sa hauteur, à moins d’un moins d’un mètre de son visage et la laisser allumée entre une demi-heure et une heure et demi. C’est une question de temps que l’on a consacré à cela. La Brightspark pour regarder la télé, par contre ce sera une superbe lampe pour lire.

Mais également le matin, vous venez de vous lever, du mal à ouvrir les yeux, il fait encore nuit dehors, envie de retourner sous la couette. Allumer la Brightspark, elle va donner l’impression que le soleil c’est lever. Et cela dynamise le réveil, car l’organisme va avoir l’impression que le soleil brille.

Comme la Brightspark imite la lumière du soleil, il faut éviter de faire une séance dans les 2 ou 3 heures avant de se coucher, sinon, c’est la garantie de ne pas trouver le sommeil. Pour une simple raison, votre organisme aura l’impression que vous allez vous coucher alors que le soleil brille encore.

Effectivement la Brightspark n’est pas équipée d’une ampoule « normale » mais de 2 tubes dit « lumière plein spectre », qui va reproduire la lumière du soleil. Ce qui n’est pas le cas des lampes que l’on utilise pour s’éclairer, que ce soit des tubes, des leds,…

lumieB02Lorsque l’on suit une cure de vitamine C, de gelée royale ou autre, il faut les prendre tous les jours (de préférence à heure régulière) et bien avec la luminothérapie c’est un peu la même chose. L’idéal est de prendre sa dose de lumière tous les jours. Bien entendu, si un jour le vrai soleil est lumineux, alors il n’est pas indispensable de prendre une dose supplémentaire (bien qu’il n’y ait pas de risque de surdosage de lumière).

Je ne sais pas si l’effet de la luminothérapie est réel ou bien si c’est un effet placebos, en tous les cas, cette lumière procure une sensation agréable et c’est toujours avec plaisir que j’allume près de moi. D’ailleurs, en ce moment alors que je rédige cet article, la Brightspark est allumée à côté de moi.

Ce qui est intéressant est que Elliot, notre chat, apprécie également, il est actuellement non loin de la Brightspark. Les chats ayant un certain bon sens pour leur bien-être, si Elliot reste près de cette lampe, c’est qu’elle n’est pas dangereuse et lui apporte, probablement, un certain confort.

La Brightspark est une lampe de luminothérapie qui trouvera facilement sa place à la maison et même être apporté au bureau, et qui sera très utile en cette longue période de jours trop courts et d’absence de lumière.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*