Accueil / Réflexions / La légitimité des chiffres

La légitimité des chiffres

L’un disait en excuse de ne pas les recevoir qu’il y avait litige quand à leur représentation.

L’illuminé ne les a donc pas reçus, ni écoutés.

L’autre, un niveau au-dessous, les sent plus présents pour donner un avis sur ce qu’a présenté son chef patron de France.

Mais, il devrait plutôt avoir un avis sur ce qu’il n’a pas dit.

Et puis, y a-t-il vraiment représentation lorsque plus de la moitié des pressentis ont refusé d’y aller ; sans doute pas dupe du jeu joué par ces grands qui se pensent au-dessus de la mêlée.

La petite vanne de moduler les taxes selon les cours du marché ne fonctionnera, à la baisse ou à la hausse, que si les ministres concernés le décident.

L’on peut facilement savoir à l’avance ce qui va se décider.

Prenons un autre exemple, celle de la baisse des cotisations sociales pour les seuls salariés puisqu’il s’agit des allocations chômages.

Non seulement elles ne seront plus abondés, mais, très fort l’exercice, le surplus de salaire perçu sera imposé ce qui augmentera de l’autre côté les impôts touchés.

Et c’est comme cela que la promesse du 1er ministre, boxeur de son état de maire du havre de paix, est tenue même pour ceux qui n’y croyaient.

Accessoirement, c’est sur ce genre de coup bas que l’on arrive a être premier de la botte pour mieux choisir les postes à prendre de son avenir.

Quand on la chance d’avoir ce genre de types dans nos rangs, il ne faut pas les jeter.

Il faut tout de suite, sans plus attendre les fourguer au musée grévin, voir au Panthéon s’ils sont fin prêts.

Une question d’un article est posée : « baguette, essence, est-ce plus chères aujourd’hui qu’en 1980 ? ».

La bonne affaire que voilà, sans rechercher la bonne réponse, l’on peut se douter que la bonne réponse est NON.

Mais, tout le monde s’en fiche puisqu’il voit bien que ses quinzaines du mois sont de plus en plus difficile à boucler pour le plus grand nombre au profit du plus petit nombre qui s’en mettent plein les fouilles sans vergogne.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.