IdéesRéflexions
A la Une

La jeunesse doit être bien informée

Un jeune, ce n’est pas fait pour jeûner. Il doit vivre sa vie et la mordre à pleine dent en attendant les lourdes responsabilité de la vie d’adulte confirmé.

Oh, bien sur, il y a eu les guerres qui ôtaient la joie de vivre des jeunes même si parfois on les faisait partir chair de canon, la fleur au fusil.

Mais, ce ‘est pas une raison, hier n’est pas aujourd’hui.

L’histoire ne bégaie pas.

Ce n’est pas une raison, il faut que tous les autres s’en fassent une raison.

Déjà la précédente en saut de puce vivait sa sexualité plastifiée comme si tout le monde était adepte du latex.

L’on ne parlera pas du futur pour la jeunesse future arrivant qui elle va prendre pleine dents les effets forts du changement climatique.

On le voir, cela chauffe trop souvent pour les jeunes pour leur en vouloir ne pas prendre conscience des risque qu’ils font courir aux autres de vouloir tout de même, un petit peu, conte tous les risques, vivre comme c’était mieux avant.

Ces petits paieront les pots cassés par leurs parents.

Et, attention, s’ils ne le font pas, ils se feront fâcher par leurs propres parents.

C’est peut-être pour cela aussi que le taux de natalité est en baisse constante.

Que dire à un enfant qui dit « Dis papa, quel monde tu m’as laissé ? ».

Maintenant, ce n’est pas une raison pour les laisser dans le marasme.

Plus de 30 % de jeunes déprimés, c’est la joie d’être qui s’éteint.

Et une jeunesse désespérée, c’est le noir de la société.

Comment peut-on laisser choir des étudiants avides d’apprendre enfermés dans leur chambre de 9M2 au plus, sans penser un seul instant qu’ils feront tout pour s’évader ? N’aurait-il pas mieux fallu ouvrir un jour sur deux, ou une semaine sur deux, l’enseignement en vis-à-vis qui aurait permis au passage une certaine pédagogie sur les risques qu’ils font endurer aux moins résistants.

Mais, il est vrai qu’un certain qui a accès aux antennes préconiser plutôt l’enfermement des personnes âgées coupable de ne pas résister aux risques créés par d’autres.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.